in

Les joueurs acceptent la session de biosécurité de lundi


Les joueurs de la LNR ont confirmé qu’ils assisteront à l’entraînement lundi pour une session d’éducation à la biosécurité, mais n’ont donné aucune garantie pour mardi car ils digèrent ce qui sera exigé d’eux.

Après une réunion avec la RLPA vendredi matin, le président de la commission ARL, Peter V’landys, a déclaré à l’AAP qu’une date de début proposée pour le 28 mai n’est pas en danger, peu importe le retour des joueurs à l’entraînement.

Les joueurs recevront 80% de leur salaire initial de 2020 dans une offre déposée par la LNR, qui n’a toujours pas de certitude sur les finances alors que les négociations de diffusion se poursuivent.

V’landys a également confirmé que les joueurs ont besoin d’une meilleure communication de la part de la LNR sur leurs droits et responsabilités afin de mieux respecter les protocoles stricts une fois la formation reprise.

La réunion de vendredi semble avoir apaisé les tensions entre les deux parties après que des informations faisant état d’une révolte de joueurs et d’un différend salarial soient apparues jeudi.

“À la fin, ils recherchaient vraiment la clarté plus que toute autre chose”, a déclaré V’landys à l’AAP.

“Il n’y avait aucune demande.

“Nous devons faire mieux en communication, mais c’est juste que nous sommes actuellement dans une période difficile pour essayer de rassembler toutes les informations pour essayer de fournir cette communication.”

“Ils sont comme n’importe qui dans la communauté, ils ont leurs propres stresseurs personnels.

“Ils ont juste besoin de connaître certaines réponses, et j’ai fourni ces réponses aujourd’hui.

“Nous sommes unis en tant que match pour commencer le 28 mai et ils étaient pleinement déterminés à cela et ils n’auraient pas pu être plus solidaires et enthousiastes.”

Un projet de directives strictes en matière de biosécurité élaboré par le projet Apollo a atterri avec des clubs dimanche soir, avec des règles à appliquer pour jusqu’à 50 membres du personnel et joueurs à leur retour à l’entraînement.

Des questions ont été soulevées quant à savoir si les joueurs et le personnel peuvent emmener leurs enfants à l’école, assister à des visites à l’hôpital avec des partenaires enceintes ou emmener leurs chiens en promenade.

Vendredi, le directeur général de RLPA, Clint Newton, a déclaré que les joueurs ont besoin de temps pour comprendre ce qui est impliqué dans les rapports quotidiens requis et l’impact que les protocoles auront sur leurs familles.

“Ils vivent d’une certaine manière depuis quelques semaines et il s’agit d’introduire une nouvelle façon de fonctionner et de s’assurer qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour se protéger”, a-t-il déclaré.

V’landys a convenu que les joueurs seront libres d’absorber les informations lors de la session d’éducation de lundi et de reprendre l’entraînement lorsqu’ils seront à l’aise, et cela n’aura pas d’impact sur la date de reprise de la compétition.

Il a également confirmé que des modifications pourraient être apportées aux directives de biosécurité au-delà de lundi si nécessaire avec l’aide des autorités sanitaires compétentes.

“Les protocoles sont évidemment nécessaires et vraiment sophistiqués, donc ce que les joueurs voulaient s’assurer, c’est qu’ils prennent tous ceux-ci et travaillent à travers un processus vraiment approfondi, puis commencent l’entraînement une fois que tout le monde comprend”, a déclaré Newton.

“C’est peut-être mardi, ce peut être mercredi après-midi, mais il n’y a rien qui retarde le processus.

“Il s’agit plus simplement de s’assurer que tout le monde comprend les obligations et les attentes, puis comment ils vont être soutenus à travers cela.”

©AAP2020