in

Les estimations des dépenses marketing ne concernent pas Grand Theft Auto VI


Hier, nous avons rendu compte d’un dépôt auprès de la SEC qui indiquait une augmentation drastique (plus du double) des dépenses pour Take-Two au cours de l’exercice 2024 (exercice se terminant le 31 mars 2024). Les analystes estiment que les dépenses massives de marketing étaient liées à la sortie prévue de l’une des plus grandes franchises de Take-Two: Grand Theft Auto VI. L’éditeur, cependant, nie maintenant ces rapports, affirmant que ses estimations budgétaires pour l’exercice 2010 – et plus largement, le dépôt de la SEC pour cinq ans d’estimations – concernent des obligations de tiers sans rapport avec Grand Theft Auto VI ou tout budget marketing de première partie au sein de l’entreprise. Cela comprendrait tout ce qui vient de Rockstar, qui appartient à Take-Two.

Dans une mise à jour de Jeff Grubb de VentureBeat, il a déclaré que Take-Two avait tenté de corriger le rapport précédent:

Take-Two a précisé à GamesBeat que cette mesure d’obligation de commercialisation ne se réfère qu’à ses contrats avec des tiers. Il ne reflète pas son budget marketing pour des studios internes comme Rockstar Games. Cela signifie que cela n’indique pas de chronologie pour Grand Theft Auto VI. Je m’excuse pour cette erreur trompeuse.

Une correction a également été émise par GamesIndustry.biz (qui a provoqué la correction ci-dessus de Grubb):

Un représentant de Take-Two a déclaré GamesIndustry.biz que le tableau du 10-K reflète les engagements de commercialisation pris auprès de sociétés tierces. Comme Rockstar est un studio Take-Two interne, cela sape l’idée que les engagements marketing annoncés seraient liés au prochain Grand Theft Auto.

Il est encore remarquable que les dépenses de marketing fassent un bond si drastique pendant cette période, et Take-Two a évidemment de grandes choses prévues pour cette année, bien que cela se rapporte désormais spécifiquement aux engagements de tiers et n’indique en aucune manière un calendrier pertinent pour Grand Theft Auto VI. Pourtant, il est curieux que l’analyste dans le rapport original ait mentionné les mêmes dépôts prévoyant la voie à suivre pour Red Dead Redemption 2, car cette mesure n’aurait sans doute été appliquée qu’aux tiers au cours des dernières années également. C’est peut-être simplement une coïncidence si l’entreprise a également vu ses dépenses de tiers augmenter au cours de l’année où elle se préparait à publier RDR 2. En tout cas, il semble mettre au lit des indices sur Grand Theft Auto VI pour l’instant, jusqu’à ce que la prochaine rumeur présumée sur le jeu se répande.