in

Les clubs soutiennent la candidature des Warriors pour les joueurs prêtés


Les Warriors ont reçu un soutien prudent de la part des clubs de la LNR alors qu’ils intensifiaient la pression pour qu’un joueur de prêt renforce sa liste de joueurs blessés.

L’entraîneur Stephen Kearney espère toujours emprunter un avant-centre à l’un de ses rivaux, malgré la première demande des Warriors repoussée le week-end dernier à la suite d’une série de blessures.

L’ARLC avait prévu de discuter de la viabilité d’un prêt jeudi la semaine prochaine, à seulement deux jours du retour du club Kiwi à l’action contre St George Illawarra à Gosford.

Kearney veut une décision d’ici là et le directeur général des Warriors, Cameron George, a poussé les patrons du jeu cette semaine.

Les avant-gardes retraités Paul Gallen et Sam Thaiday se sont portés volontaires pour jouer pour les Warriors en cas de besoin, étant donné les sacrifices consentis par les Warriors pour s’installer en Australie.

Kearney a également reçu des offres privées de certains autres anciens Broncos, mais n’a pas accepté l’option de joueur à la retraite jusqu’à ce que la LNR ait rendu une décision de prêt “au cours des prochains jours”.

Kearney a résisté à la critique du renversement initial de la LNR, mais a déclaré que la situation était devenue “critique” suite à une autre blessure grave lundi, pour soutenir le service Adam Keighran.

Ils ont recruté jeudi le jeune attaquant de Canberra, Jack Murchie, pour un contrat d’une saison précipité, mais ils ont encore besoin de plus d’effectifs.

Kearney a souligné que tout prêt serait probablement à court terme et que le joueur serait classé en dehors du top 20 du club concerné.

Il ne confirmerait pas les informations selon lesquelles les Warriors ont en vue Eddie Blacker, 20 ans, le recrue des Dragons.

L’entraîneur des Dragons Paul McGregor avait “entendu des chuchotements” à propos d’un de ses joueurs s’adressant aux Warriors.

McGregor a déclaré que tout prêt devrait être dans le meilleur intérêt du club et du joueur concerné.

“Cela ne peut pas être négatif pour l’équipe, le club ou le joueur lui-même. Il doit vouloir le faire”, a déclaré McGregor.

“Et puis des choses comme qui s’occupe du joueur s’il se blesse, le paiement du joueur … il y a beaucoup de choses dont on n’a pas parlé.

“Mais si tout s’aligne bien et est le meilleur avantage pour tout le monde, je n’ai aucun problème avec ça.”

Paul Green, homologue du nord du Queensland, a accepté, affirmant qu’il y avait une volonté d’aider les Warriors, dans les limites du raisonnable.

“Ils ont fait quelques sacrifices en tant que club et s’ils ont besoin d’aide, nous devons voir comment nous pouvons les aider dans tous les domaines”, a déclaré Green.

“Il y a aussi le risque de blessure, nous sommes sur des effectifs réduits, tout le monde n’a que 32 joueurs, il y a aussi ça à considérer.”

©AAP2020