in

Les arbitres de la LNR renoncent au projet de grève


Les responsables de la ligue de rugby ont critiqué les patrons de la LNR comme « arrogants », mais affirment qu’ils ne mettront pas en péril le redémarrage de la saison 2020, même s’ils perdent leur bataille face à la décision de revenir à un arbitre sur le terrain.

Les officiels de match de la Ligue de rugby professionnel (PRLMO) luttent contre la décision de la LNR de supprimer le système à deux arbitres.

La grève des arbitres avait été lancée s’ils perdaient leur offre de maintenir les deux officiels sur le terrain.

L’affaire sera entendue ce week-end par la Commission du travail équitable, mais quel que soit le résultat, les arbitres affirment que la saison reprendra jeudi prochain.

« Nous sommes déterminés à assurer notre grand match et à le garder à la fois excitant et sûr. Si nous perdons la prochaine audience de la Commission du travail équitable, nous serons sur le terrain avec un arbitre le 28 mai », a indiqué le PRLMO dans un communiqué. .

« Mais si nous réussissons, nous nous attendons à ce que la LNR respecte cette décision et ait deux arbitres sur le terrain lors de la troisième ronde et au-delà. »

Le PRLMO soutient que la décision du LNR de revenir à un seul arbitre a violé leur accord d’entreprise.

« Il y a eu une certaine confusion et beaucoup de distorsion autour du différend que nous avons avec les patrons de la ligue », a déclaré le PRLMO.

« Ce n’est pas à propos de nous. Cela va au cœur de ce qu’est le grand match de Rugby League. Il s’agit de la sécurité des joueurs, ainsi que des meilleurs intérêts de l’ensemble de la communauté des ligues de rugby.

« Il s’agit également d’une consultation juste et réelle. »

Le PRLMO cinglait la décision du LNR d’apporter le changement sans tenir compte des opinions de toutes les parties prenantes.

« Les patrons de la ligue étaient tout simplement arrogants avec cette seule décision arbitrale. Ils étaient comme un taureau dans un magasin de porcelaine », ajoute le communiqué.

« Ils ont ignoré la vue unanime d’un panel de discussion Project Apollo tenu le 11 mai 2020. Les représentants étaient des joueurs, des entraîneurs et des clubs, tous d’accord pour dire que le modèle à deux arbitres était supérieur.

« Ils ont juste été ignorés. »