Les apprentis aventuriers 5 : Milla Jasmine se confesse

Suite à l’arrêt du tournage de l’émission « Les Apprentis aventuriers » à cause de la crise du Covid-19, Milla Jasmine et son amoureux sont aujourd’hui obligés de se confiner en Thaïlande. Même s’ils sont loin de l’Hexagone, cela ne les empêche pas d’enflammer les réseaux sociaux.

Pour rester occupés, Milla Jasmine et son compagnon, Mujdat Saglam, passent beaucoup de temps sur leur compte , un excellent moyen pour passer le temps et créer la polémique sur la toile.

Mais il est évident que la jolie brune commence à s’ennuyer. Le fait d’être retenue dans un pays étranger n’arrange par ailleurs pas la situation. Pour se divertir, l’apprentie aventurière a donc décidé d’alimenter très régulièrement sa story. Elle n’hésite pas à faire des confidences assez surprenantes, quitte à décevoir quelques admirateurs.

Le délit : une conduite sans permis

Elle l’a déjà fait remarquer par le passé, Milla Jasmine a un penchant pour les belles voitures. Dans un élan de confidence, la jeune femme a reconnu avoir commis un délit. La jolie brune avoue alors à ses nombreux abonnés qu’elle avait conduit sans son permis de conduire. Elle avait en effet essayé de passer son permis il y a 10 ans, sans succès.

La demoiselle explique à ses fans qu’elle avait obtenu son code avec succès en une semaine. Elle n’a toutefois pas réussi son examen de conduite à cause d’un moniteur un peu « bâtard ». L’absence de permis de conduire lui a posé problème après qu’elle ait déménagé aux États-Unis. Elle résidait dans une ville loin de Miami et les voitures « Uber » n’existaient pas encore. Elle ne pouvait donc pas se déplacer facilement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MILLA JASMINE EMPIRE (@millajasminebae) le

« Tout ça pour vous dire que pendant un an, j’ai conduit. C’est ça qui est important. J’espère que je n’irai pas en prison pour ça ! J’ai arrêté depuis. Je te jure que je ne conduis plus. Parce que les prisons aux États-Unis, ce n’est pas les prisons en France. Même si je n’ai jamais été en prison. », confesse-t-elle dans sa story.

La candidate raconte qu’il est très compliqué de repasser un permis aux États-Unis. En effet, n’étant pas native du pays, elle devait d’abord effectuer plusieurs démarches pour obtenir la double nationalité. Une vraie galère administrative. Les soucis de la plantureuse brune se sont évanouis depuis que Uber est là. Elle peut désormais se déplacer facilement sans avoir besoin de permis. Ces révélations ont eu le résultat de faire rire les internautes. Ce comportement ne doit toutefois pas être reproduit ! Une conduite sans permis, c’est dangereux pour vous et pour les autres usagers de la route.

Milla et Mujdat, un confinement mouvementé

Même si les deux tourtereaux s’aiment à la folie, le confinement ne se passe pas toujours très bien. Les story Instagram que la candidate poste régulièrement peuvent en témoigner. En effet, les jours passent, la monotonie s’installe, et pour le couple ce n’est pas toujours rose. Des problèmes mettent l’entente des deux jeunes gens à rudes épreuves.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MILLA JASMINE👽 (@millajasmineoff) le

Le couple a notamment dû se rabattre sur une maison d’hôtes, car tous les hôtels de Thaïlande ont fermé, coronavirus oblige. Aussi, Mujdat Saglam n’est pas allé de main morte en terrorisant sa jeune dulcinée. Il a essayé de faire croire à sa bien-aimée que leur villa était hantée par des fantômes. Milla Jasmine a très mal pris cette plaisanterie de mauvais goût. Le jeune homme a lors dû faire beaucoup d’efforts pour se faire pardonner. Messieurs, si vous êtes en train de nous lire, évitez de faire ce genre de blague. Votre moitié risquerait de vous le faire payer !