in

L’ère exclusive de DC-Diamond semble se terminer… 25 ans jour pour jour


Distributeurs DC / Diamond Comic
Crédit: DC / Diamond Comic Distributors

À toutes fins utiles, l’accord exclusif de DC avec Diamond Comic Distributors semble être, sur le plan fonctionnel, terminé (bien qu’aucune des parties ne le dise directement à voix haute) – exactement 25 ans à compter du jour où l’accord a été annoncé pour la première fois.

Comme indiqué par Comichron cette semaine, DC et Diamond ont annoncé conjointement leur premier accord houleux et induisant des poursuites le 28 avril 1995 – 25 ans jour pour jour avant que DC ne commence à expédier de nouveaux produits par le biais de nouveaux distributeurs sur le marché direct Lunar et UCS.

« Les distributeurs DC et Diamond Comic ont annoncé le 28 avril qu’ils étaient parvenus à un accord pour que Diamond devienne l’agent exclusif de DC pour les ventes aux magasins de bandes dessinées à partir des commandes de mai pour l’expédition des produits après le 1er juillet.», A lu une annonce conjointe de DC-Diamond publiée le matin de 1995 (apparemment sans aucune explication sur la raison pour laquelle« bande dessinée »a été coupée), selon Détaillant de bandes dessinées # 40 (Juillet 1995).

« Il était clair pour la plupart de l’industrie, même à l’époque, que DC avait été forcé par sa direction d’entreprise à une contre-décision de devenant exclusive avec Heroes World, plus tôt au printemps », Comichron‘s John Jackson Miller – l’auteur de l’histoire originale – se souvient.

« C’était quelque chose que nous pouvions dire serait immédiatement perturbateur pour l’entreprise – même si au fil du temps, nous avons réalisé que Paul Levitz de DC avait fait pression pour la solution Diamond afin d’empêcher la société mère Warner de choisir une solution en dehors de l’industrie de la bande dessinée: très probablement, en déplaçant la distribution de bandes dessinées vers Warner Publishing Services, qui avait l’habitude d’envoyer des magazines dans les kiosques à journaux. Il y a fort à parier qu’aucune entreprise extérieure n’aurait été en mesure de s’adapter rapidement aux subtilités du secteur de la bande dessinée (le WPS est désormais révolu. )

« L’année qui a suivi a été extrêmement mouvementée, la stabilité ne revenant qu’en avril 1997 après que toutes les activités se soient consolidées derrière Diamond. »

DC a organisé ses nouveaux partenariats de distribution au milieu de la pandémie de coronavirus en cours qui a conduit à la fermeture temporaire de Diamond, qui vise à recommencer la distribution de nouvelles bandes dessinées le 20 mai.

Selon DC et Diamond, l’éditeur continuera d’expédier les produits par le biais des trois distributeurs, Diamond inclus.