in

LEC introduit un partenariat controversé avec la société saoudienne NEOM

La société saoudienne NEOM a été nommée l’un des principaux partenaires du LEC pour le reste de la division d’été 2020, a annoncé la ligue aujourd’hui.

«NEOM est une nouvelle communauté qui sera le domicile et le lieu de travail de plus d’un million de citoyens du monde entier qui souhaitent participer à la construction d’un nouveau modèle de vie, de travail et de prospérité durables en Arabie saoudite», indique l’annonce de la LEC . «Il comprendra des villes, des ports et des zones d’entreprises, des centres de recherche, des lieux de sport et de divertissement et des destinations touristiques, tous conçus pour jouer un rôle de premier plan dans le développement mondial – et se fera le champion du développement des sports électroniques à travers le monde.»

Le LEC a déclaré que NEOM «avait les yeux rivés sur l’avenir» et qu’il sponsoriserait l’objectif Oracle lors de diffusions en direct «pour aider à pérenniser la scène du LEC».

NEOM est une ville planifiée dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite qui bordera l’Égypte, Israël et la Jordanie, selon son site Web. La société est détenue à 100% par le Public Investment Fund, l’un des plus grands fonds souverains au monde, et opère pour le compte du gouvernement saoudien. L’Arabie saoudite a déclaré que lorsque la ville sera terminée, elle fera 33 fois la taille de New York.

Après que le LEC a tweeté les nouvelles de son nouveau sponsor, l’annonce a été accueillie presque instantanément avec un contrecoup majeur.

Certaines des personnes critiquant le LEC comprenaient ses propres acteurs, analystes et autres personnalités populaires de la communauté européenne des sports électroniques. Drakos, Froskurinn et Medic ont presque simultanément tweeté leur déception face aux nouvelles quelques minutes seulement après l’annonce.

Le point général de cette colère collective est que la LEC est considérée comme inclusive et diversifiée. Mais les vues du gouvernement saoudien sur une telle diversité sont au mieux discutables, de sorte que la voix forte de la LEC en faveur de l’inclusivité pourrait sembler hypocrite. La nouvelle de ce partenariat avec le gouvernement saoudien a également été tweetée depuis le compte officiel du LEC, ce qui était particulièrement frustrant pour beaucoup car le compte est orné de plusieurs logos et contenus de fierté LGBTQ +.

«La ligue que je couvre fait maintenant la promotion d’un pays qui me tuerait juste pour avoir existé», a tweeté James «Stress» O’Leary, ancien employé de Riot Games et actuel responsable de la communauté des MAD Lions. “Se sent bien.”

Quickshot, un autre lanceur de LEC, a simplement tweeté un lien vers un article qui a interviewé des tribus saoudiennes autochtones qui disent que la mégapole de 500 milliards de dollars de NEOM est construite sur leur sang.

La session d’été 2020 du LEC se poursuit le vendredi 31 juillet à 11 h 00 (heure de Paris).