in

Le skipper de Cronulla, Wade Graham, appelle les anti-vaxxers, Bryce Cartwright


Le capitaine de Cronulla, Wade Graham, a appelé les anti-vaxxers qui refusent de se faire vacciner contre la grippe, disant qu’ils devraient mettre leurs coéquipiers au-dessus de leurs propres préférences personnelles.

Bien que l’équipe des Sharks ait été vaccinée, Graham a déclaré que les joueurs qui mettaient leur situation personnelle au-dessus de leur équipe devaient se rappeler qu’ils pratiquaient un sport d’équipe.

Le redémarrage de la LNR le 28 mai a eu un hoquet avec une vingtaine de joueurs refusant de se faire vacciner pour diverses raisons, notamment des réactions indésirables passées au vaccin contre la grippe et des raisons religieuses.

Cependant, parlant de Triple M samedi, Graham a déclaré que se faire vacciner contre la grippe était une évidence, et refuser de le faire sur la base de préférences personnelles allait à l’encontre d’une mentalité axée sur l’équipe.

« S’il s’agissait d’une pure préférence personnelle, je dirais que c’est un sport d’équipe pour les garçons », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas un sport individuel et vous devez parfois faire des choses qui ne sont pas dans votre zone de confort, ou qui ne sont pas dans votre meilleur intérêt, pour le plus grand bien de l’équipe.

« C’est sur cela que se fondent de grandes équipes.

« Je pense que dans cette situation, vous ne devez pas penser à votre propre situation personnelle et penser au reste du groupe de jeu. »

Vendredi, les Gold Coast Titans ont confirmé que Bryce Cartwright et Brian Kelly avaient tous deux été démis de leurs fonctions pour avoir refusé la vaccination après une intervention du gouvernement du Queensland.

« La première fois que les fans voient les joueurs devraient être quand ils s’épuisent »

Le boursier Titan Nathan Peats et Marty Taupau de Manly ont tous deux hésité à se faire vacciner en raison de réactions indésirables passées, mais ont finalement eu l’injection.

Samedi après-midi, les Titans attendaient toujours la confirmation de Cartwright et Kelly pour savoir s’ils accepteraient d’être vaccinés et de reprendre l’entraînement.

Il est entendu que Dylan Walker, Addin Fonua-Blake, Josh Papalii, Joseph Tapine, Iosia Soliola et Sione Katoa de Canterbury ont tous signé une dérogation pour rester conforme aux directives de la LNR et poursuivre la formation.

Cela a semé la confusion sur la manière dont les différents États et territoires appliqueront le retour de la LNR aux protocoles d’entraînement, et jette un doute sur la possibilité pour les joueurs non immunisés de jouer dans le Queensland.

Graham, qui siège au conseil d’administration de la RLPA, a déclaré que la confusion était toujours un risque alors que le jeu se précipitait pour reprendre l’entraînement.

Il pense que les joueurs et les clubs auraient pu sacrifier une autre semaine d’entraînement en équipe pour s’assurer que ces points faibles dans les directives de biosécurité étaient liés.

Si la LNR décide de se plier à la pression du gouvernement et de promulguer une politique de «non-jab, no play», Graham affirme que les joueurs devront tenir compte de la force de leurs convictions par rapport à leurs moyens de subsistance.

« Je sais pour moi, si je n’aime pas un vaccin contre la grippe, si cela met ma vie en danger de m’empêcher de gagner de l’argent pour nourrir ma famille, je reçois le vaccin contre la grippe », a-t-il déclaré.

« C’est simple à mes yeux.

« Cela dépend de la force de leurs convictions au niveau individuel.

« S’ils veulent sacrifier leur match de ligue de rugby pour leur préférence personnelle de ne pas se faire vacciner contre la grippe, c’est leur prérogative. »

©AAP2020