in

Le projet Apollo conteste les revendications du Premier ministre du Queensland «  Pas de plan détaillé  »


Le représentant du Project Apollo de la LNR, Troy Grant, a rejeté les allégations selon lesquelles la ligue n’a pas correctement informé le gouvernement du Queensland afin de reprendre la saison 2020 le mois prochain.

M. Grant, un ancien vice-Premier ministre de la NSW, a déclaré à 2GB Wide World of Sports radio cet après-midi « je sais ce qu’est la vérité » après avoir affirmé que le NRL n’avait pas encore livré ses plans pour une reprise le 28 mai.

Plus tôt dans la journée, la première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a déclaré qu’elle attendait de voir le plan du jeu avant de décider d’accorder une exemption de voyage aux clubs de la LNR de son État.

« Il n’y a pas de plan détaillé. J’appelle le LNR à soumettre ce plan détaillé et je le transmettrai immédiatement au Dr (Jeannette) Young (médecin-chef du Queensland) pour qu’elle l’examine et me fasse rapport », a déclaré Palaszczuk.

« Je dis au NRL: envoyez le plan détaillé, envoyez toutes vos informations de santé, envoyez comment tout cela va fonctionner. »

Grant a contesté ces affirmations après avoir révélé qu’il avait pris contact avec le gouvernement du Queensland et a appris le contraire de ce que le Premier ministre a déclaré aux journalistes aujourd’hui.

« Je suis juste un peu confus au sujet de la langue », a déclaré Grant.

« En tant que représentant du projet Apollo, on m’a demandé de prendre contact avec le gouvernement du Queensland, ce que j’ai fait.

« On m’a dit très, très différemment et très à l’opposé de ce que la première ministre a dit dans ses commentaires. »

Adresse verte relocalisation potentielle

Grant a déclaré que le bureau de Palaszczuk lui avait dit de ne pas envoyer de plans concernant la structure de la LNR pour relancer la compétition.

« Je sais quelle est la vérité, j’ai appelé et parlé à un représentant du gouvernement du Queensland et j’ai posé des questions », a-t-il déclaré.

«Cette personne est allée poser des questions au premier ministre et à d’autres au nom de la LNR et en mon nom.

« Lors d’une réunion du projet Apollo, j’ai reçu un appel téléphonique du Queensland disant » ne nous envoyez rien « .

« Dire soudainement qu’elle n’a rien reçu, eh bien c’est parce qu’elle nous a demandé de ne pas le faire. »