in

Le NRL demande au gouvernement du Queensland d’assouplir sa position en matière de vaccination


La LNR a demandé aux autorités du Queensland une exemption qui permettrait aux coéquipiers de Gold Coast Bryce Cartwright et Bryan Kelly de reprendre l’entraînement.

Vendredi, les Titans ont annulé Cartwright, Kelly et Nathan Peats après que la LNR a décidé que les 32 joueurs et les 18 membres de leur “bulle” devaient recevoir un vaccin contre la grippe. Peats a par la suite accepté de se faire vacciner contre la grippe.

Le talonneur a révélé plus tard via qu’il n’avait pas été vacciné à cause d’une mauvaise réaction qu’il avait eue en jouant pour Souths il y a huit ans.

“Cela n’a rien à voir avec d’autres joueurs et être anti-vaccination”, a déclaré Peats. “Moi-même, ma femme et mes deux fils sont vaccinés. J’ai eu une mauvaise expérience en 2012 quand j’étais à Souths quand j’ai eu le vaccin contre la grippe, c’est ma seule raison derrière cela.

La tempête anti-vax du NRL s’intensifie

“J’ai parlé au club et j’obtiendrai le jab cet après-midi. J’avais la possibilité de dire oui ou non et j’ai choisi non pour cette raison. Si j’avais su que ça allait exploser, j’aurais dit oui tout de suite.”

La raison pour laquelle le club a dû abandonner Cartwright et Kelly est que l’exemption initiale du gouvernement du Queensland qui donnait aux Titans, aux Broncos et aux Cowboys la permission de jouer et de s’entraîner dans l’État déclarait explicitement que les joueurs devaient être vaccinés. Une renonciation ne faisait pas partie de l’accord que la LNR avait conclu avec le gouvernement du Queensland.

Lorsque la LNR a informé le gouvernement du Queensland que la dérogation devrait être insérée dans l’accord, le médecin-chef de l’État n’était pas d’accord pour forcer l’équipe de la Gold Coast à retirer les joueurs.

Le NRL a maintenant été contraint de demander une exemption au nom de Cartwright et Kelly, car les deux hommes n’ont pas refusé la vaccination pour des raisons médicales.

Si le gouvernement du Queensland décide de ne pas accorder cette exemption, les joueurs seront retirés indéfiniment. Cela pourrait ouvrir une action en justice potentielle de Cartwright et Kelly.

Le président de la Commission de l’ARL, Peter V’landys, a déclaré qu’il était “à l’aise” avec la position juridique du LNR en informant les clubs anti-vaccination des clubs du Queensland.

“Nous avons examiné cela. Absolument”, a déclaré V’landys. “Nous sommes à l’aise avec la situation.”

Le patron de l’ARLC a déclaré qu’il espérait que le gouvernement du Queensland suivrait la même philosophie adoptée par les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud, qui n’a pas pris une position aussi dure contre les joueurs opposés à la vaccination.

“Nous espérons [the Queensland government] fera la même chose que NSW et ils leur permettront de s’entraîner et de jouer “, a déclaré V’landys.