in

Le licenciement des travailleurs porte ses fruits pour la WWE alors que le cours des actions bondit de 12%


La semaine dernière, la WWE a choisi d’augmenter les bénéfices de ses investisseurs plutôt que de garder ses propres employés occupés pendant une pandémie. Cette décision semble avoir porté ses fruits. Les investisseurs, reconnaissant une entreprise qui fera clairement tout pour rendre les riches plus riches, ont récompensé la WWE en achetant plus d’actions, faisant grimper les prix de 12% après que la WWE a publié jeudi son rapport financier du premier trimestre. Le stock était jusqu’à 43,80 $ en négociation après les heures normales au moment d’écrire ces lignes.

Plus de cinquante lutteurs et talents dans les coulisses ont été licenciés ou mis en congé par la WWE la semaine dernière. L’entreprise a décidé de licencier les travailleurs en tant que mesure de réduction des coûts malgré ses 500 millions de dollars de réserves et malgré l’annonce de dividendes pour les actionnaires le lendemain totalisant 9,3 millions de dollars, suffisamment pour garder tout le monde en emploi en 2021. Cela a suivi la WWE obtenant une exemption spéciale de la Floride. l’ordre de rester à la maison pour continuer à fonctionner comme une entreprise «essentielle». L’exemption accordée le même jour un Super PAC républicain dirigé par Linda McMahon s’est engagé à dépenser 18,5 millions de dollars dans l’état cette année pour assurer le WWE Hall-of-Famer Donald Trump remporte son effort de réélection.

Le président de la WWE, Vince McMahon, lors de la conférence de presse de Wrestlemania au Hard Rock Cafe de New York le 26 mars 2008. Crédit éditorial: George Koroneos / Shutterstock.com
Le président de la WWE, Vince McMahon, lors de la conférence de presse de Wrestlemania au Hard Rock Cafe de New York le 26 mars 2008. Crédit éditorial: George Koroneos / Shutterstock.com

Plus tôt cette semaine, une personne prétendant être un employé de la WWE a fait une déclaration publique lors d’une réunion du Conseil des commissaires du comté d’Orange. Ils ont affirmé que la WWE forçait ses employés à travailler et qu’il était impossible de maintenir des mesures de distanciation sociale lors des événements de l’entreprise. La WWE, cependant, a nié cette affirmation, affirmant que « les employés savent qu’ils peuvent confidentiellement s’adresser aux ressources humaines, pas au public » et que « personne ne serait licencié s’il n’était pas à l’aise avec son environnement ».

Dans son rapport financier du premier trimestre, la WWE a signalé une augmentation massive des revenus principalement due aux contrats de télévision et à l’argent saoudien. La société a déclaré un chiffre d’affaires de 291 millions de dollars, en hausse de 60% par rapport à l’année dernière, un résultat d’exploitation de 53,3 millions de dollars (contre une perte de 6,8 millions de dollars l’an dernier) et un OIBDA ajusté de 77,3 millions de dollars par rapport à 12,4 millions de dollars l’an dernier. Dans une déclaration accompagnée du rapport, Vince McMahon a qualifié la performance de la WWE de « solide et largement non affectée par l’épidémie de COVID-19 ». Dans le même temps, CFO Frank Riddick dit quelque peu contradictoire qu’en raison des « incertitudes actuelles des impacts potentiels de COVID-19 sur notre entreprise, nous avons réduit les coûts liés aux employés, aux talents et autres ».

La WWE a parié sur leurs investisseurs par rapport à leurs travailleurs, et ce pari a porté ses fruits, du moins à court terme. Il reste à voir comment les deux dernières semaines de mauvaise publicité affecteront l’image de la WWE à long terme.

La publication La mise à pied des travailleurs porte ses fruits pour la WWE alors que le cours des actions bondit de 12% est apparu en premier sur Bleeding Cool News And Rumors