in

Le grand Essendon Matthew Lloyd appelle l’AFL à éviter une «règle générale» sur les salaires des joueurs


La légende d’Essendon Matthew Lloyd a appelé l’AFL à éviter une « règle générale » quand il s’agit de savoir si les joueurs sont payés s’ils choisissent de ne pas jouer cette saison en raison des craintes de COVID-19.

Avec la saison AFL se rapprochant lentement vers un redémarrage, la question de certains joueurs potentiellement assis est devenue une réelle possibilité, en particulier ceux avec de jeunes enfants.

Alors que le président de Collingwood, Eddie McGuire, que de telles actions pourraient déclencher une «mutinerie», Lloyd a déclaré que chaque cas devrait être jugé sur son mérite.

« Je pense que cela devrait être circonstanciel », a déclaré Lloyd Footy Classified.

« Je ne pense pas que nous devrions avoir une règle stricte et rapide pour toute la compétition. Je pense (qu’un membre de la famille est malade) pourrait vous empêcher de jouer au football d’une période à l’autre. »

« Je ne pense pas que nous puissions avoir une règle générale selon laquelle un gars n’est pas payé simplement parce qu’il a l’impression que sa femme ne s’en sortira pas contre quelqu’un qui n’est pas en bonne santé dans votre vie. »

Le grand camarade de l’AFL, Kane Cornes, a évoqué les difficultés que certains joueurs pouvaient rencontrer, se rappelant quand son fils Eddy n’était pas bien en 2007, et comment, dans ce cas, il aurait été forcé de s’absenter des jeux s’il avait été forcé dans un «  hub  » scénario.

« Je ne pouvais physiquement pas y aller. J’ai eu cette décision prise en mains en 2007, nous étions à l’hôpital chaque mois avec Eddy », a-t-il expliqué.

« Je n’aurais pas pu y aller physiquement, autant que cela m’aurait tué de ne pas y aller.

« Il peut y avoir des circonstances étranges comme ça, mais je serais choqué si un joueur levait la main pour ne pas y aller juste à cause du mal du pays. »

La discussion autour de la rémunération des joueurs intervient alors que les clubs se préparent à une énorme réduction de 2 millions de dollars de chacun de leurs plafonds salariaux dans les années à venir.

Selon la journaliste chevronnée de l’AFL, Caroline Wilson, l’animosité persistante entre l’AFL et l’Association des joueurs de l’AFL est le résultat des coupes imminentes.

« Il va y avoir une grande négociation pour un nouvel accord salarial pour les joueurs et beaucoup d’argent va être retiré de la table », a-t-elle déclaré. Footy Classified.

« Il va y avoir des réductions massives de salaires dans les clubs et je pense que cela en fait partie.

« J’entends à long terme, et je crois qu’un nouvel accord télévisé sera conclu avec les radiodiffuseurs, que nous envisageons environ 2 millions de dollars pour chaque club coupé du plafond salarial. »

« Nous entendons 5,7 millions de dollars pour un plafond souple ou rigide du département du football, ce qui représente une réduction d’environ 3 à 4 millions de dollars. »

Cependant, malgré les craintes de voir des joueurs potentiellement absents en raison de conflits de rémunération, le principal agent des joueurs, Tom Petroro, a maintenu que les joueurs étaient prêts à faire ce qui était nécessaire.

« Une fois que nous saurons quand les jeux reviendront, nous pourrons peut-être revoir la taille des listes », a-t-il déclaré. Footy Classified.

« Je pense qu’il va y avoir un ajustement, que ce soit le plafond salarial de l’année prochaine et que les joueurs subissent des baisses de salaire, ou que ce soit juste des chiffres qui reviennent et des chiffres en moyenne sur la durée des contrats. »

« Idéalement, en tant qu’agent, vous ne voulez pas vraiment que les joueurs subissent des réductions de salaire, mais nous ferons ce que nous devons faire pour que le jeu continue.

« Les joueurs sont prêts à faire ce qu’ils doivent faire. »

Petroro a également ajouté que les baisses de salaire potentielles devraient être réparties entre tous les joueurs, indépendamment du niveau de compétence et du salaire existant.

« Je pense que quoi que ce soit, les meilleurs joueurs continueront d’être bien payés », a-t-il déclaré.

« Je ne pense pas que la compression doit provenir du bas et, espérons-le, elle se fait de manière transversale plutôt que par le haut ou le bas. »