in

Le directeur général de Gladbach, Stephan Schippers, contre «l’égalitarisme»

Dans la discussion en cours sur la future distribution de l’argent de la télévision dans le football professionnel allemand, le directeur général du Borussia Mönchengladbach, Stephan Schipper, a rejeté les critiques de la procédure actuelle.

“Si nous ne récompensons plus le bon travail parce que nous distribuons l’argent de la télévision quel que soit le tableau, alors de notre point de vue ce n’est pas la voie à suivre”, a déclaré Schippers dans une interview sur la page d’accueil du participant de la Ligue des champions: “égalitarisme contrebalance le principe de la performance et de la concurrence. “

Les détracteurs du système actuel craignent un étouffement continu de la concurrence et une domination croissante, en particulier des grands clubs tels que les champions du record du Bayern Munich et du “Vice” Borussia Dortmund, si la pratique de distribution précédente se poursuit. Plus récemment, des différences significatives entre les différents groupes de clubs concernant la répartition des milliards de revenus du contrat TV entré en vigueur la saison prochaine étaient clairement apparues.

Le retour de Mönchengladbach dans le cercle des meilleures équipes allemandes a cité Schippers comme preuve de sa position contre les changements de la clé de répartition actuelle. “Le chemin emprunté par le Borussia Mönchengladbach, mais aussi par d’autres clubs comme l’Eintracht Francfort, montre qu’il est possible de se hisser seul dans le premier tiers de la Bundesliga. Grâce à une bonne gestion, une politique de transfert intelligente et de très bonnes performances sportives”, a expliqué le joueur de 53 ans explique son point de vue: “Tout cela nous a permis d’obtenir une plus grande part du gâteau télévisé que lorsque nous étions dans la moitié inférieure du tableau. Si nous voulons plus de concurrence en haut du tableau, alors les clubs qui viennent au Bayern et à Dortmund ne doivent pas être affaiblis par le nivellement. “

Cependant, les millions de TV ne peuvent pas compenser la forte perte de revenus causée par la pandémie corona, même en Rhénanie. “Nous sommes actuellement à une perte d’environ 37 millions d’euros pour l’exercice 2020. Tout le monde au Borussia travaille d’arrache-pied pour rendre ce résultat aussi supportable que possible, mais il doit être clair pour tout le monde que ce n’est pas une situation facile pour nous”, dit Schippers.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);
loadJS(“/pub/js/facebook-tracking.js?88”);