in ,

Le débat sur les téraflops de nouvelle génération ne se limite pas aux chiffres


Le développeur derrière le jeu cross-gen récemment dévoilé, Refrain, a déclaré que le débat sur les «téraflops» ne se résume pas à de simples chiffres. Johannes Kuhlmann, responsable de la technologie de base de FishLabs, a été interrogé lors d’une interview avec Eurogamer où il en était sur le sujet, auquel il a déclaré:

Je ne peux pas vraiment parler des différences de nombre, mais ce que je sais, c’est que le jeu fonctionne et cela semble déjà très prometteur. Mais ce que nous voyons toujours avec n’importe quelle génération de console, c’est que nous devons d’abord apprendre à gérer le matériel, à manipuler le logiciel et à en tirer le meilleur parti.

Si vous avez une différence de téraflops, mais que vous avez un système d’exploitation ou un micrologiciel qui ne vous permet pas d’en profiter, cela ne sera pas très utile. Il y a donc définitivement plus à débattre. Cela dépend certainement de la façon dont vous pouvez utiliser le matériel et les logiciels.

Pour les non-initiés, suite à la révélation des spécifications techniques de la PlayStation 5 et de la Series X, il y a eu beaucoup de débats sur les réseaux sociaux à propos de la console de Sony «sous-alimentée». Plusieurs développeurs ont depuis suggéré que les fans comprenaient peu les spécifications techniques et comment elles entrent en jeu pendant le développement du jeu. Cependant, cela n’a pas arrêté les spéculations.

Quand Eurogamer a demandé à Kuhlmann de décrire les différences dans la création d’un jeu pour la et la série X, il a refusé d’entrer dans les détails.

Refrain est en développement pour / 5, / Series X, Stadia et .

[Source: Eurogamer]