in

L’Australie et le Pays de Galles se retirent en raison de mesures contre les coronavirus

La pandémie de coronavirus qui menace le monde entier promet de remettre en cause la survie du Junior Eurovision Song Contest, un concours qui, après 17 éditions, ne semble pas finir de s’installer. Bien que l’UER et le TVP, l’animateur de télévision polonais cette année, aient promis des précautions particulières et le festival aura lieu dans un studio de télévision d’une capacité limitée, deux participants ont déjà décidé de se retirer à titre préventif.

Les représentants de l'Australie et du Pays de Galles à l'Eurovision Junior 2019

Les représentants de l’Australie et du Pays de Galles à l’Eurovision Junior 2019

Le premier était gallois ce mardi 14 juillet. À travers une brève déclaration sur les réseaux sociaux, le réseau S4C a annoncé que « en raison de circonstances particulières, malheureusement nous ne participerons pas au festival de cette annéeLes Gallois étaient en compétition depuis deux ans et leur retrait implique qu’ils n’émettront pas la finale le 29 novembre.

Ils sont rejoints un jour plus tard par l’Australie, comme le confirme le portail spécialisé Wiwibloggs. « En raison des restrictions actuelles et de l’incertitude actuelle, l’Australie ne participera pas à l’Eurovision Junior 2020. Nous avons déjà informé l’UER de notre décision« a expliqué un représentant du réseau SBS. Ce sera également la première fois qu’ils seront absents depuis leurs débuts en 2015, de sorte que Jordan Anthony et Erin Mai se retrouveront sans successeurs à Varsovie.

La Biélorussie et la Serbie confirment leur retour

RTVE a confirmé son retour à l’Eurovision Junior 2020 cette semaine, si bien que l’Espagne est déjà à la recherche du successeur ou du successeur de Melani García après les bons résultats obtenus l’année précédente. De la même manière, La Biélorussie a annoncé qu’elle recherchait également un représentant, tandis que la Serbie a confirmé sa présence sur le portail Eurofestivals à la fin de l’année nomination à Varsovie. En principe, la participation d’un total de 13 pays est garantie, en attendant de nouvelles annonces.