in

Lance Stroll de Racing Point marque une pole historique au Grand Prix de Turquie humide

Lance Stroll débutera le Grand Prix de Turquie depuis la pole position pour Racing Point, devançant Max Verstappen de Red Bull et son coéquipier Sergio Perez alors que les préoccupations concernant les conditions à Istanbul Park se poursuivent.

Stroll a été le premier Canadien à décrocher la pole depuis Jacques Villeneuve au Grand Prix d’Europe 1997 à Jerez.

L’Australien Daniel Ricciardo partira de la troisième ligne après s’être qualifié cinquième et partira aux côtés de Lewis Hamilton de Mercedes qui s’est qualifié sixième. C’était la première fois depuis le Grand Prix d’Italie 2013 où Mercedes n’avait aucune voiture dans le top cinq avec Valtteri Bottas partant de la neuvième place sur la grille.

C’était la première pole de l’équipe Racing Point depuis le Grand Prix de Belgique 2009.

“Oui, oui, oui les garçons,” hurla Stroll à la radio de l’équipe.

“Je ne peux pas vraiment le mettre en mots”, a-t-il ajouté.

“Je suis choqué. Je ne m’attendais pas à être ici après le FP3.

“Il y avait beaucoup de choses dont nous n’étions pas sûrs d’arriver en qualifications. Nous n’avions pas l’air aussi compétitifs en Q3.”

Hamilton peut sceller un septième titre mondial des pilotes, un record, s’il empêche Bottas de le surpasser de huit points.

La session Q1 a été interrompue deux fois pour des drapeaux rouges, lorsque Race Control a déclaré que la piste était dangereuse.

Ricciardo a déclaré à Sky Sports qu’il était juste heureux d’avoir survécu dans des conditions aussi perfides.

“Probablement la meilleure façon de le décrire, j’ai fait un cours de conduite sur un skid pan et ça vous met dehors et ça ne mord jamais, il n’y a jamais d’adhérence et honnêtement c’est ce que ça fait aujourd’hui”, dit-il.

“Pour les téléspectateurs, ils gagnent, pour nous pilotes, c’est délicat”, a-t-il poursuivi. “Surtout ce matin, quand vous avez vu des conducteurs perdre la voiture en sixième sur la ligne droite, nous sommes des passagers. Nous avons littéralement les yeux grands ouverts en espérant que ça continue tout droit.”

Ricciardo a ajouté aux qualifications “cela nous a pris quelques années de notre vie”, mais a admis que c’était bien de voir l’ordre de départ mélangé.

C’était la première fois cette saison qu’une des voitures Mercedes n’était pas en pole position.

GRILLE DE DÉPART DU GRAND PRIX TURQUE

Rangée 1: Lance Stroll (Racing Point), Max Verstappen (Red Bull)

Rangée 2: Sergio Perez (Racing Point), Alex Albon (Red Bull)

Rangée 3: Daniel Ricciardo (Renault), Lewis Hamilton (Mercedes)

Rangée 4: Esteban Ocon (Renault), Kimi Raikkonen (Alfa Romeo)

Rangée 5: Valtteri Bottas (Mercedes), Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo)

Rangée 6: Sebastian Vettel (Ferrari), Charles Leclerc (Ferrari)

Rangée 7: Pierre Gasly (AlphaTauri), Kevin Magnussen (Haas)

Rangée 8: Carlos Sainz (McLaren), Lando Norris (McLaren)

Rangée 9: Daniil Kvyat (AlphaTauri), Romain Grosjean (Haas)

Rangée 10: Nicholas Latifi (Williams), George Russell (Williams)