in

La WWE publie cinq autres lutteurs NXT, portant le nombre à 43 licenciés


Cinq autres lutteurs ont été libérés de la WWE aujourd’hui, ce qui porte le nombre total de lutteurs et de talents dans les coulisses à 43. Les noms nouvellement publiés sont Nick Ogarelli, Taynara Conti, Mars Wang, Cezar Bononi, et Tino Sabbatelli. Ogarelli a lui-même révélé la nouvelle Twitter, écrivant: « Il a fallu quelques jours pour publier ceci, mais malgré ce qui s’est passé, je peux toujours dire que je suis très reconnaissant. Cette dernière année avec la WWE a été un grand moment. J’aimerais remercier les entraîneurs du centre de performance pour toute l’expérience, les connaissances et les perspectives que j’ai acquises et continuerai à utiliser tout au long de ma carrière. Je ne voudrais pas dire cela au revoir autant que vous voir plus tard. Restez fort et restez en sécurité dans le monde.  » PWInsider a indiqué les quatre autres noms.

Tommaso Ciampa contre Johnny Gargano sur NXT, gracieuseté de la WWE.
Tommaso Ciampa contre Johnny Gargano sur NXT, gracieuseté de la WWE.

Quelqu’un a dû faire le sacrifice pour que la WWE puisse être payée

La plupart des lutteurs libérés trouveront probablement du travail à un moment donné, mais très peu le trouveront probablement dans un avenir proche, car la plupart des événements sportifs en direct sont fermés, pour le moment, ce qui affecte particulièrement les promotions indépendantes. AEW, NJPW et Impact Wrestling peuvent signer certains des noms les plus souhaitables pour les contrats juste pour les enfermer, et certains peuvent même retourner à la WWE lorsque la pandémie est terminée. Malheureusement, ils devront survivre par eux-mêmes jusque-là pour que la WWE puisse amortir ses propres marges bénéficiaires et récompenser les actionnaires alors qu’ils envisagent une année de bénéfices record grâce aux offres télévisées et à l’argent saoudien.

Le matin des licenciements, la WWE a envoyé un communiqué de presse annonçant qu’elle dispose de 500 millions de dollars de réserves pour faire face à la crise, tandis que les économies mensuelles combinées de tous les travailleurs licenciés ne s’élèvent qu’à 700000 dollars. Pas plus tard qu’hier, la WWE a annoncé un dividende pour les actionnaires qui verserait plus de 9 millions de dollars de bénéfices, argent qui aurait pu garder tous les travailleurs licenciés employés en 2021. Vince McMahon lui-même avait droit à 3,5 millions de dollars de ce dividende. La famille McMahon a fait don de millions de dollars à la campagne du président Donald Trump, gagnant Vince une place dans un groupe de travail gouvernemental pour redémarrer l’économie et Linda McMahon une place dans le cabinet de Trump dans un premier temps. Plus tard, Linda McMahon a repris un Trump SuperPac, et ce SuperPac s’est engagé à dépenser 18,5 millions de dollars en Floride la semaine dernière le même jour, la Floride a accordé à la WWE une exemption spéciale pour diffuser des événements de catch en direct dans l’État. La hiérarchie de qui se soucie de la WWE semble aller aux membres de la famille McMahon, aux actionnaires, aux politiciens républicains, et seulement après cela aux lutteurs.

En plus des lutteurs nommés ci-dessus, Zack Ryder, Sarah Logan, Mike Chioda, Maria et Mike Kanellis, Primo, Epico, Rowan, Drake Maverick, Kurt Angle, Karl Anderson, Luke Gallows, Heath Slater, Curt Hawkins, EC3, Lio Rush, Scott Armstrong, Pat Buck, Aiden English, Sarah Stock, Shawn Davari, Billy Kidman, Eric Young, Lance Storm, Fit Finlay, Mike Rotunda, Rusev, Aiden English, Deonna Purrazzo, No Way Jose, Kendo Kashin, Serena Deeb , Chris Guy, MJ Jenkins, Josiah Wiliams, Jerry Soto, Aleksandar Jaksic et Andrea Listenberger ont tous été libérés par la WWE la semaine dernière.

Le post WWE publie cinq autres lutteurs NXT, augmentant le nombre de 43 licenciés est apparu en premier sur Bleeding Cool News And Rumors.



Redigé par Jérémie Duval

COVID-19 Survivor JOSEPH ILLIDGE révèle à quoi cela ressemble

LEVAR BURTON dans Talks for Return pour STAR TREK: PICARD