in

La star de Port Adélaïde Tom Rockliff accuse l’AFL de parti pris victorien après l’interdiction de s’entraîner


Le milieu de terrain de Port Adélaïde Tom Rockliff a accusé l’AFL de partialité envers les équipes victoriennes après la décision de la ligue d’empêcher certains clubs de reprendre l’entraînement de groupe.

Le gouvernement de l’Australie-Occidentale a levé la limite locale des rassemblements en plein air à 10 personnes alors que les cas de COVID-19 de l’État diminuent.

La décision de WA correspond à celle de l’Australie-Méridionale et aurait permis aux équipes de ces États d’élargir leurs groupes d’entraînement alors que l’AFL s’apprête à reprendre la saison reportée.

Le directeur général de Gold Coast, Mark Evans, a confirmé que les deux clubs du Queensland – les Suns et les Brisbane Lions – pourraient également intensifier leur formation s’ils étaient approuvés par l’AFL après que le gouvernement de l’État a assoupli vendredi les restrictions.

Mais l’AFL est rapidement intervenue pour s’assurer que les 10 clubs victoriens, ainsi que Sydney et GWS, n’étaient pas désavantagés par différentes restrictions dans différents États, soulignant que les 18 équipes devaient respecter les règles initiales selon lesquelles les joueurs ne pouvaient s’entraîner qu’avec une seule autre personne.

Alors que Rockliff – qui a déjà été capitaine de Brisbane et a passé toute sa carrière de 191 matchs en dehors de Victoria – comprend la situation difficile de l’AFL, il est toujours frustré par la position.

« J’arrive en quelque sorte d’où viennent les AFL. Ils voulaient suivre les conseils de Scott Morrison et le gouvernement fédéral », a déclaré Rockliff à ABC Radio.

« La possibilité pour nous de nous entraîner en groupe aurait été pratique, mais comme nous le savons, l’AFL établit les règles et elle a généralement un parti pris pour les équipes victoriennes, et c’est exactement comme ça que ça se passe.

« C’est quelque chose auquel nous devons nous adapter, mais je le comprends en quelque sorte dans ce scénario. »

Le patron du football de Port Adélaïde, Chris Davies, n’était pas d’accord avec son milieu de terrain, affirmant que la décision de péréquation de l’AFL était juste dans le climat d’incertitude actuel.

« Nous avons le potentiel de pouvoir nous entraîner avec plus de deux personnes, mais nous entrons également dans une période où 15 à 17 de nos gars vont devoir être mis en quarantaine pendant deux semaines », a-t-il déclaré à ABC Radio. .

« Il est vraiment important d’ici que tout le monde ait la possibilité d’avoir une forme de règles du jeu équitables. »

Le directeur général de la côte ouest, Trevor Nisbett, s’attend à ce que l’AFL revienne bientôt sur les règles entourant la formation de groupe.

« Cela va changer très rapidement et j’espère que nous pourrons au moins commencer à nous entraîner avec des groupes de 10, puis dans quelques semaines, nous pourrons peut-être former un groupe complet de gars », a-t-il déclaré.

©AAP2020