in

La sombre révélation de Casey Stoner au milieu de la bataille contre le syndrome de fatigue chronique

La légende australienne du MotoGP, Casey Stoner, a révélé que son combat en cours contre le syndrome de fatigue chronique (ME / CFS) le «détruisait» alors qu’il luttait pour vaquer à ses occupations quotidiennes.

Le double champion du monde de MotoGP a révélé l’année dernière qu’il avait été diagnostiqué avec une maladie débilitante, qui a un impact sur le sommeil, provoque une fatigue profonde et des troubles de la mémoire.

Le mois dernier, il a dit Neuf comment sa vie a dégénéré en spirale à partir du moment où il a réalisé pour la première fois qu’il avait succombé à la maladie.

Stoner, qui a pris sa retraite du MotoGP en 2012, a de nouveau parlé de son combat contre la maladie, affirmant qu’il pourrait le gérer plus longtemps après avoir espéré que s’il s’entraînait suffisamment, tout disparaîtrait.

Casey Stoner (Getty)

“Cela fait des mois que j’ai senti que mon corps se détériorait sans raison apparente: je suis allé m’entraîner et je suis revenu en rafale”, a-t-il déclaré au journal espagnol. El Mundo.

«Je pensais que je trouverais un moyen de le guérir, que je m’entraînerais plus que quiconque et que j’aurais évolué, mais j’avais tort.

«La vérité est que cette maladie me détruit et je ne peux pas la gérer.

“Maintenant je vais un peu mieux, j’ai appris à gérer mes énergies. Je commence la journée à 50 pour cent et l’énergie diminue jusqu’à ce que je me sente vide.”

L’homme de 35 ans a déclaré que son expérience de la maladie l’avait forcé à changer de perspective sur la vie alors qu’il cherchait à passer plus de temps avec sa famille.

“Tout cela m’a fait repenser ma vie. Aux beaux jours, j’en profite pour jouer avec mes filles et si quoi que ce soit je vais jouer au golf”, a-t-il déclaré.

«Je n’ai fait de moto que deux fois ces deux dernières années et je suis allé à la pêche… eh bien, je ne sais même pas à quand remonte la dernière fois que j’y suis allé.