in

La postière du village exposée comme trafiquant de cocaïne après qu’un consommateur de drogue mécontent l’ait signalée à la police


Une maîtresse de poste et commerçante du village qui vendait secrètement de la cocaïne aux côtés de timbres et de pintes de lait a été dénoncée lorsque l’un des consommateurs de drogue qu’elle fournissait s’est plaint à la police de «Deirdre the Dealer», a appris un tribunal. alors qu’il dirigeait un magasin et un bureau de poste Londis à Parcllyn, Ceredigion, dans l’ouest du Pays de Galles, mais a été arrêté après avoir refusé d’offrir la substance à un client à crédit, ce qui l’a incité à se rendre à la police. des informations des résidents locaux », a déclaré le procureur Jim Davis à Swansea Crown Court. Il y avait aussi 1 200 £ en espèces chez elle. Une recherche sur le téléphone de Jenkins a révélé de nombreux messages liés à des transactions de drogue, dont un montrant qu’un seul client devait 3 000 £ à la postière. Rechute de drogue M. Davis a déclaré: «Il semblait que Jenkins en avait assez de donner à ses clients de la cocaïne ‘sur tique’ et L’avocat de la défense Ian Ibrahim a déclaré que Jenkins avait commencé à vendre de la drogue après avoir «rechuté dans la drogue» elle-même et avait perdu son magasin et avait été déclarée en faillite depuis son arrestation. Jenkins a plaidé coupable de possession de cocaïne avec intention Elle a été condamnée à deux ans de prison avec sursis et ordonnée de suivre un cours de réadaptation.