-

La maison de Serge Gainsbourg à Paris devient un musée en 2022

Le numéro 5 bis de la rue de Verneuil est difficile à manquer. Au milieu du septième arrondissement de Paris, par ailleurs paisible et cossu, cette vaste maison de ville est couverte de textes, d’hommages et de portraits accrocheurs, graffités dans toutes les couleurs imaginables. On pourrait croire qu’une icône nationale a vécu ici, et on aurait tout à fait raison, car c’est ici que le chanteur et compositeur français Serge Gainsbourg a passé les vingt dernières années de sa vie.

Depuis que Gainsbourg est décédé d’une crise cardiaque le 2 mars 1991, la maison est devenue un sanctuaire officieux de son héritage. Pour les fans inconditionnels, l’attrait de cet endroit est sans doute renforcé par le fait que le contenu de la maison est resté exactement comme il l’a laissé il y a trois décennies – même ses mégots de cigarettes sont encore dans le cendrier.

Bien que vous trouverez généralement au moins un fan s’attardant à l’extérieur (souvent muni d’une bombe de peinture), la maison a été complètement fermée au public depuis la mort de Gainsbourg. Mais, en mars 2021, pour marquer les 30 ans de sa mort, la fille de Serge, l’actrice et chanteuse Charlotte Gainsbourg, avait annoncé que le bâtiment ouvrirait enfin ses portes en tant que musée en octobre dernier. D’après le site internet dédié à la Maison Gainsbourg, le musée ouvrira finalement au printemps 2022.

https://www.instagram.com/p/CL6FiGyAqHS/

Charlotte a dit qu’elle espérait que le musée offrirait un aperçu unique de l’environnement où Gainsbourg a écrit la plupart de ses dernières œuvres, de « Histoire de Melody Nelson » à « Aux Armes et Caetera ».

L’attraction principale sera le grand salon, avec son piano, son bar art déco (le Gainsbarre) et l’immense collection de sculptures de Gainsbourg. De cette pièce excentrique, le chanteur aurait dit à ses invités :

« Je ne sais pas ce que c’est : un sitting-room, une salle de musique, un bordel, un musée… ».

Sa fille a acheté le garage situé en face de la maison, qui sera transformé en guichet. Les espaces de vie du rez-de-chaussée seront conservés tels quels, et le sous-sol sera transformé en espace d’exposition. Charlotte a déclaré qu’elle espérait que l’ancienne maison de son père ferait partie du « patrimoine » de Paris. Demandez à n’importe lequel des dizaines de milliers de fans qui font le pèlerinage ici chaque année, et ils vous diront que c’est déjà le cas.

Html code here! Replace this with any non empty raw html code and that's it.

Partager cet article

Actualités