in

La LNR gardera 22 arbitres en 2021: Wayne Pearce


Le commissaire de l’ARL, Wayne Pearce, a garanti que la LNR conserverait une équipe de 22 arbitres à temps plein au-delà de cette saison.

La ligue est actuellement en pourparlers de médiation avec le syndicat des arbitres après avoir pris la décision controversée d’abandonner le modèle à deux arbitres cette semaine.

La conciliation a été ajournée à mardi.

Pearce a promis que l’instance dirigeante poursuivra cette décision, ce qui a suscité de vives critiques de la part de nombreux joueurs et entraîneurs.

Cette évolution signifie que des arbitres à plein temps seront déployés en tant que juges de touche, un rôle traditionnellement occupé par des fonctionnaires sous contrat à temps partiel.

“Il y avait un niveau d’incohérence dans les interprétations du temps plein au temps partiel”, a déclaré Pearce. Radio Triple M le samedi.

“Ce qui va se passer maintenant pour le reste de la saison, étant donné que nous sommes revenus à un arbitre, c’est que nous allons avoir tous les officiels à plein temps.

“Les arbitres qui faisaient de l’arbitrage sur le terrain central qui n’ont pas de match vont faire la mise à l’écart des matchs.

La proposition d’amendes radicales de Joey

“Si efficacement, ce que nous avons, c’est toute notre équipe à plein temps qui dirige soit la position d’arbitre sur le terrain central, soit la ligne de touche.”

Alors que les officiels à temps partiel font face à un avenir incertain, Pearce a assuré au syndicat qu’un minimum de 22 arbitres resteront la saison prochaine.

“Pas nécessairement le personnel parce que s’ils n’intensifient pas, ils ne seront plus là l’an prochain”, a-t-il dit.

“Mais le même nombre d’officiels sera là encore l’année prochaine au minimum

“C’est quelque chose dont nous parlons au syndicat. Ils ne vont pas réduire les chiffres dans cet espace.”

Pearce a également défendu les accusations selon lesquelles les officiels de match de la ligue professionnelle de rugby n’ont pas été consultés au sujet du changement de choc du modèle d’arbitrage.

Jeudi, le PRLMO a déposé une plainte auprès de la Fair Work Commission, affirmant que le NRL avait violé leur accord d’entreprise.

“Dès qu’une recommandation a été faite à la commission, il y a eu une consultation avec le syndicat”, a déclaré Pearce.

“C’est, à mon avis, ce qui devait arriver. Je ne sais pas où se situent les problèmes, mais je suis sûr que cela reviendra au premier plan à mesure que les négociations avancent.”

©AAP2020