in

La LNR devrait relancer la compétition: Dean Pay, Canterbury Bulldogs


L’entraîneur de Canterbury, Dean Pay, est le dernier à se prononcer sur la décision de revenir à un arbitre, affirmant que toutes les équipes devraient recommencer la saison NRL avec zéro point.

La critique de Pay intervient après que la ligue cette semaine ait choisi de revenir à un arbitre de manière controversée et d’introduire un nouvel appel à six pour des infractions de ruck.

Le changement de règle sera introduit à la hâte lorsque la saison reprendra le 28 mai, donnant le coup d’envoi à une compétition réduite à 20 manches à cause du coronavirus.

“Nous sommes de retour à une compétition de 20 rounds, nous sommes passés de deux arbitres à un arbitre maintenant. Et puis nous avons également eu un changement majeur de règle à ce sujet”, a déclaré Pay vendredi.

“Pour nous, pour moi, cela ressemble certainement à une compétition différente de celle avec laquelle nous avons commencé au début de l’année.

“Je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas récupérer toutes les équipes à partir de zéro point.”

Son homologue de St George Illawarra, Paul McGregor, a remis en question le calendrier de la décision, ainsi que d’éventuelles lacunes dans la règle.

Les arbitres recommenceront le décompte des plaqués pour une infraction au ruck et auront la discrétion d’accorder une pénalité pour plusieurs indiscrétions.

Il est susceptible d’entraîner l’éradication du but de la pénalité, ainsi que la possibilité pour les équipes de frapper le terrain à la suite d’une pénalité.

Problème avec le plan de remplacement de Panthers Cleary

McGregor pense que le changement radical bénéficiera à son équipe, qui s’est classée au troisième rang des pénalités concédées en 2019.

“Égoïstement, si je regarde les Dragons, nous donnons le moins de pénalités pour retenir les gens”, a déclaré McGregor.

“Nous avons deux neuf vraiment expérimentés en (Issac Luke) et (Cameron McInnes) qui peuvent profiter du six-to-go.

“Et nous avons une équipe mobile de foot qui peut la défendre. Pour nous, c’est bien.”

Son homologue de Cronulla, John Morris, a soutenu le raisonnement derrière la décision du président de l’ARLC, Peter V’landys, qui a déclaré que cela réduirait la lutte dans le ruck.

Mais, comme McGregor, il attend d’être informé par les responsables de la LNR des diverses implications de la règle des six.

Morris a également affirmé qu’il est peu probable que les clubs obtiennent des arbitres dans leur bulle pour simuler l’intensité du jeu en raison de mesures de biosécurité.

“Nous les recevons normalement deux ou trois fois par semaine pour arbitrer nos mêlées et nos bras de fer, juste pour les aider dans leurs interprétations et comment ils contrôlent le jeu”, a-t-il déclaré.

“Nous ne l’avons pas eu et ne le ferons probablement pas, donc nous avons eu nos propres entraîneurs pour essayer d’appliquer la nouvelle règle dans notre façon de jouer.”

“Nous avons réussi assez bien aujourd’hui. Ils l’ont bien géré mais il y a encore de la confusion autour de ce qui constitue encore six.”

©AAP2020