in

La Ligue professionnelle saoudienne est de retour mardi – voici les matchs à ne pas manquer

La pause est presque terminée.

Mardi soir annonce la reprise de la Ligue professionnelle saoudienne 2019/20, à huis clos, après cinq mois d’inaction en raison du coronavirus. L’émotion de voir la plus grande compétition de clubs d’Asie occidentale se remettre en marche, pour un sprint de huit matchs jusqu’à l’arrivée, n’a été exacerbée que par une 23 semaine de match passionnante.

D’un affrontement titanesque au sommet à Riyad, à la tension en bas et à la course pour la qualification asiatique, voici trois rencontres incontournables.

AL NASSR V AL HILAL (MERCREDI, 22h00)

Le football saoudien a attendu assez longtemps pour cela.

Une bataille pour le titre au point d’ébullition a été mise à mijoter en mars lorsque des événements alarmants l’ont dépassée ailleurs. La chaleur est désormais, incontestablement, de retour, même en l’absence de l’atmosphère passionnée générée par une foule à guichets fermés au King Fahd International Stadium.

Les champions Nassr ressentiront le plus sa force, un écart de six points en deuxième position par rapport aux leaders – et aux grands rivaux – Hilal ne peut pas grandir. Pour leurs adversaires étoilés, une opportunité fantastique les attend de jumeler la suprématie nationale avec la conquête chérie de l’AFC Champions League en novembre.

L’accord de fin de semaine tardif de Nassr avec Galatasaray concernant un accord permanent pour le défenseur central brésilien Maicon a considérablement renforcé leur cause. Il en va de même pour l’apaisement d’un différend avec le meneur de jeu international Giuliano.

Une autre conviction est fournie par les riches souvenirs de l’emblématique 97 de leur compatriote Bruno Uvinie-minute de tête lors du match de la saison dernière, ce qui a tellement contribué à assurer une première couronne SPL depuis 2014/15.

La victoire 2-1 d’octobre à Hilal a également augmenté le nombre de points invaincus dans ce match de pression jusqu’à quatre; un revirement par rapport à la précédente séquence de trois défaites consécutives.

Al Nassr célèbre le vainqueur épique de mars 2019 contre Al Hilal (EPA).

Al Nassr célèbre le vainqueur épique de mars 2019 contre Al Hilal (EPA).

La défense la plus capricieuse de la division – seulement 16 concédées – doit cependant tenter de remporter la victoire. Cela ajoute une autre couche d’excitation, surtout si les 20 dernières minutes deviennent étirées par nécessité pour Nassr.

Hilal a le pedigree et les joueurs pour les blesser. Ils sont également les meilleurs buteurs en fuite, un total de 52 buts étant 12 de plus que celui de leurs adversaires en milieu de semaine.

Les charges effrénées de Razvan Lucescu ont été vaincues pour la dernière fois lors des barrages de la Coupe du monde des clubs en décembre contre Monterrey, il y a 17 matchs. En outre, ils ont pris 32 points sur les 42 derniers proposés depuis la défaite d’octobre à domicile contre Nassr.

Leur arsenal complet est également disponible pour le Roumain après que le talisman brésilien Carlos Eduardo a commencé à s’entraîner cette semaine et que le pilote péruvien Andre Carrillo s’est remis de Covid-19. De plus, l’avant-centre vedette Bafetimbi Gomis sera plein de confiance grâce à confirmation la semaine dernière d’une prolongation de contrat de deux ans.

Quelle façon de marquer le retour du SPL.

Prédiction: Al Nassr 1-1 Al Hilal

ABHA V AL ITTIHAD (MARDI, 20:15)

Les choses ne sont jamais calmes à Al Ittihad.

Lockdown for the Tigers était, généralement, mouvementé. Une liste non exhaustive des problèmes rencontrés par le président Anmar Al Haili comprend des révélations sur une dette de 200 millions de riyals, une menace de licenciement par l’attaquant star Romarinho, le gardien brésilien Marcelo Grohe contractant un coronavirus dans son pays natal, l’avant-centre Aleksandar Prijovic condamné à trois mois de détention à domicile en Serbie après avoir bafoué un couvre-feu pour le coronavirus et la superstar de l’Arabie saoudite Fahad Al Muwallad forcé à un renversement humiliant après son retour d’une interdiction de dopage d’un an a été entachée par un argument contentieux au sujet d’un paiement contesté.

Un tel chaos doit être ignoré par l’ancien entraîneur-chef des Corinthiens Fabio Carille. Le spectre d’une première relégation historique n’a pas diminué.

Un écart inconfortable d’une place et de quatre points existe avant le redémarrage de la neuvième équipe promue, Abha. Quelle que soit la réputation du joueur de 46 ans, seuls quatre points ont été pris sur les neuf premiers disponibles de son passage perturbé à Djeddah.

Romarinho (EPA).

Romarinho (EPA).

Le coup psychologique d’un revers au stade Prince Sultan bin Abdul Aziz pourrait avoir des répercussions néfastes dans les semaines à venir.

Abha, cependant, a été secoué par une blessure potentielle au meneur de jeu tunisien Saad Bguir. Il a excellé dans la victoire 2-1 d’octobre à Ittihad, contribuant à l’une de ses sept passes décisives de la SPL à ce jour.

Les troupes d’Abdulrazaq Al Shabi, pour ce qui en vaut la peine, ont été victorieuses lors de leurs deux derniers run-outs de haut vol.

Un test difficile attend Ittihad. Ils ne peuvent pas échouer.

AL AHLI JEDDAH V AL HAZEM (MARDI, 22:15)

L’élan est désormais la clé pour Vladan Milojevic et sa talentueuse formation Al Ahli Jeddah.

Le Serbe très bien noté a été nommé troisième patron permanent du club en 2019/20 le 20 février – et le 14 mars, le football a été mis sur la glace. Cette courte période n’a également vu qu’une victoire mouvementée 1-0 contre Al Fayha au milieu de la table et une défaite déconcertante 1-0 contre Al Taawoun, sixième.

Avec plusieurs semaines de formation à la banque, il est temps pour Ahli de progresser. Un écart de deux points par rapport à Al Wehda, troisième, lors de la dernière place en Ligue des champions de l’AFC, est éminemment comble, même en l’absence continue de l’attaquant rebelle capverdien Djaniny.

Vladan Milojevic (EPA).

Vladan Milojevic (EPA).

Hazem devrait fournir une opposition invitante. Ils sont au troisième rang, et ne comptent que deux triomphes lors de leurs 15 derniers matches de championnat.

La victoire est un must si Ahli, quatrième, veut réaliser ses ambitions.

En savoir plus sur l’application Sport360

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function()
{n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}
;
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘860081330738247’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);
fbq(‘track’, ‘ViewContent’);
jQuery(document).ready(function () {
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s);
js.id = id;
js.async = true;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&appId=1892660097624150&version=v2.0”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
$( document ).ready(function() {
$.ajax({
url: ‘/ajax/nextarticleajax’,
type: ‘POST’,
data: {cat: 125941, id: 344173, count: 2, ajax: true},
error: function(xhr,tStatus,e){
if(!xhr){
console.log(‘ We have an error ‘+tStatus+’ ‘+e.message);
}else{
console.log(‘else: ‘+e.message);
}
},
success: function(resp){
$(‘.ajax_article’).html(JSON.parse(resp).main);
}
});
});
});