in

La Casa de Papel : Arturo Román est-il mort dans la saison 5 ?

Arturo Roman dans la casa de papel saison 5

Série d’action-drame de braquage créé par Álex Pina, La casa de papel raconte une histoire pleine de romance, de drame, d’action mais aussi d’humour. La série a également un ensemble diversifié de personnages, et la plupart d’entre eux ne sont sans équivoque ni tout blanc ni tout noir. Leurs personnalités existent dans le large spectre de nuances de gris entre ces deux extrêmes. Arturo Román (Enrique Arce) est l’une des rares exceptions à cela. Auparavant, il s’est avéré être un lâche, un opportuniste, un narcissique et un psychopathe. Pendant le casse de la Banque d’Espagne, il est également décrit comme un violeur. Dans les derniers instants de l’épisode 2 de la saison 5, Stockholm (Esther Acebo) lui tire dessus pour protéger Denver (Jaime Lorente) et les autres membres de son équipe. Si vous vous demandez si Arturo meurt dans la saison 5, voici ce que vous devez savoir.

Arturo Román meurt-il dans ?

En fin de compte, Arturo Román ne meurt pas dans la saison 5 de La Casa de Papel, mais il est carrément en piteux état. Après avoir appris que les militaires ont été appelés pour faire face à la situation, Mario Urbaneja (Pep Munné), le gouverneur de la banque, dit à juste titre à Arturo et à certains des autres otages qu’ils seront désormais considérés comme des dommages collatéraux, et les militaires n’hésiteront pas à leur tirer dessus s’ils pensent que cela les aidera à accomplir la mission plus efficacement. Alors, Arturo décide de passer à l’action. Alors que le groupe de braqueurs est occupé à envoyer Gandia, Arturo, Mario, Amanda (Olalla Hernández) et d’autres otages saisissent des armes et des gilets et tentent de s’échapper.

Les braqueurs les en empêchent. Et Arturo et d’autres otages évadés se retrouvent dans la pièce où les voleurs ont entreposé leurs armes et munitions. Il commence alors à montrer à quel point il peut être vraiment déséquilibré en utilisant une grenade, une mitrailleuse et même un lance-flammes contre les voleurs, tout en se moquant de Denver.

Pendant ce temps, Stockholm se rend compte de ce qui se passe et elle se fraie un chemin à travers les conduits d’aération pour se placer derrière Arturo. Malgré tout ce qu’il a fait, elle hésite encore à tirer. Mais ensuite Arturo attrape son arme et Stockholm lui met deux balles. Lisbonne (Itziar Ituño) décide alors de libérer le gouverneur avec Arturo. Ce dernier est ensuite transporté à l’hôpital.

Bien que son état soit assez grave, Arturo ne mourra probablement pas. Après tout, il est le meilleur méchant de la série. Le chaos absolu qu’il provoque fait avancer l’intrigue. Même lorsqu’il est frappé d’incapacité, plusieurs points de l’intrigue sont mis en place pour les futurs épisodes à travers lui. Après lui avoir tiré dessus, Stockholm se rend compte qu’elle a tué le seul filet de sécurité pour Cincinnati, le fils biologique d’Arturo. Ceci, en plus du traitement des blessures d’Helsinki (Darko Peric), la traumatise et elle s’injecte ce qui ressemble à une fiole de morphine. Plus tard, même si elle informe Denver du monte-plats, elle est trop désorientée pour l’aider, ainsi que Manille, à préparer une zone d’atterrissage pour Tokyo. Dans les prochains épisodes, elle sera très probablement blâmée pour ce qui s’est passé.

Pendant ce temps, on apprend que Lisbonne a mis un dispositif d’écoute sur les menottes du gouverneur, sachant qu’ils ne le vérifieront pour de tels dispositifs qu’après avoir retiré les menottes. Le plan est payant. L’appareil enregistre le colonel Tamayo (Fernando Cayo) admettant qu’il veut qu’Arturo meure afin qu’il puisse rejeter la faute sur les voleurs et retourner l’opinion publique contre eux. Avec cet enregistrement, le professeur fait plus tard chanter Tamayo pour qu’il retire les soldats qui se préparent à attaquer la porte d’entrée de la banque.