in

Kelly Rowland s’est «torturée» sur les comparaisons avec Beyonce

rowland

Kelly Rowland a admis qu’elle avait l’habitude de se « torturer » d’être comparée à sa compagne de groupe Destiny Child Beyoncé et qu’elle avait l’impression d’être dans son ombre.

Kelly Rowland a avoué qu’elle se sentait coincée dans l’ombre de son compagnon de bande Destiny’s Child Beyoncé.

La star de 39 ans entraînait Chris Sebastian sur « The Voice Australia  » dans l’épisode de mardi soir (14.07.20) quand il lui a expliqué ce qu’il pensait de son célèbre frère Guy Sebastian – qui est un juge du chant. compétition.Elle lui a dit: « Je connais ce sentiment. Pouvez-vous imaginer ce que c’est que d’être dans un groupe avec Beyoncé? »

Sous l’ombre envahissante de Beyonce

La hitmaker de « Stole » a admis qu’elle se « torturait » elle-même en étant comparée à la hitmaker « Crazy in Love » et qu’elle se sentait toujours « comme l’éléphant dans la pièce » tout au long de la carrière du groupe « Say My Name ».

Elle a poursuivi: « Je me torturerais juste dans la tête. Comme, je ne peux pas porter cette robe parce qu’ils vont dire que c’est comme B. Ou je ne peux pas avoir une chanson comme ça parce qu’elle ressemble trop à B Ils vont comparer de toute façon. »Je mentirais si je disais non, ça ne m’a jamais dérangé. »

Un complexe de Queen B ?

« Il y a eu une décennie entière, si je suis complètement honnête, une décennie, où c’était comme l’éléphant dans la pièce. C’était la chose qui serait constamment sur mon épaule. »Destiny’s Child – qui a également présenté Michelle Williams dans la formation finale – s’est formé en 1997 et s’est séparé en 2006.

Kelly a également eu sa propre carrière solo réussie, avec son premier album studio solo, ‘Simply Deep’, qui est arrivé en 2002.Le disque comprenait les tubes à succès «Dilemma», «Stole» et «Can’t Nobody».En 2013, le trio R&B s’est réuni pour une performance de mélange au spectacle de mi-temps du Super Bowl.