in

Joel Selwood, Cyril Rioli, gestionnaire de liste d’Essendon Adrian Dodoro sur le projet de gratte-têtes


Le gestionnaire de liste vétéran Essendon Adrian Dodoro a ouvert le processus de prise de décision du club qui a conduit à manquer Joel Selwood et Cyril Rioli au cours des années consécutives.

Au milieu des années 2000, les Bombers étaient tombés loin de leur perche en tant que meilleure équipe de l’AFL et se lançaient dans une sorte de reconstruction, dans le but d’entourer les vétérans du côté de la Premiership 2000 avec de jeunes stars à travers le repêchage.

Après que la déchirure des ischio-jambiers de Matthew Lloyd a vu les Bombers terminer avant-dernier en 2006, les Bombers ont choisi Scott Gumbleton, espoir de position clé avec le deuxième choix, tandis que Selwood est tombé à Geelong au Pick 7.

La carrière de Gumbleton dans l’AFL serait entachée de blessures, car il n’a réussi que 45 matchs en sept saisons avec les Bombers, tandis que Selwood est devenu un All-Australian à six reprises.

Dodoro a décrit le résultat comme un « poignard dans le cœur » en expliquant pourquoi Gumbleton était le choix, mais a ajouté que Selwood aurait été choisi si le club avait reçu un choix « prioritaire » supplémentaire dans les cinq premiers.

« Vous devez le regarder comme ceci: il mesure 200 cm, il fait un bip 16 (test) qui est absolument bizarre, il a marqué la balle à son point le plus haut, il est retourné avec le vol de la balle avec courage, » il a dit Dodcast.

« Il était le prototype de la position clé. Il avait tout ce que Nick Riewoldt avait au même âge, ne nous y trompons pas. »

« C’est pourquoi il a choisi Pick 2 et c’est pourquoi il a probablement brisé beaucoup de nos cœurs.

« Il a fait son examen médical et il l’a réussi avec brio. Mais au début de la pièce, il avait des problèmes chroniques aux ischio-jambiers quand il s’est vraiment déchiré les ischio-jambiers.

« A partir de là, il a développé des problèmes de dos assez graves, qui ont nécessité deux opérations – et c’était essentiellement la fin de sa carrière.

« Personne n’a de boules de cristal dans ces situations. Vous les choisissez selon leurs mérites. Il était Pick 2 tous les jours de la semaine.

« C’est comme ça que le cookie s’effrite. C’est celui que vous allez vous coucher chaque soir en pensant » ce qui aurait pu être « avec lui parce qu’il aurait dû être une star absolue de la compétition.

« Les règles ont changé autour des choix de compensation et si nous nous serions retrouvés avec 2 et 4, je peux vous assurer que – et ‘Sheeds’ (Kevin Sheedy) soutiendra cela – nous aurions également pris Joel Selwood. »

Cependant, le choix de Selwood-Gumbleton en 2006 n’était pas la seule sélection du top 10 à hanter les fans des Bombers.

Après une autre mauvaise saison en 2007, les Dons ont eu le sixième choix au repêchage, sélectionnant David Myers, tandis que Cyrile Rioli est tombé à Hawthorn à Pick 12.

Alors que Dodoro a admis que Rioli avait été « considéré extrêmement au sérieux », il a expliqué pourquoi le club avait opté pour Myers plutôt que le futur médaillé de Norm Smith.

« David Myers, à cette époque, était l’un des joueurs (les plus) hautement qualifiés de ce repêchage. Il jouait au football senior pour le Perth Football Club, alors voici un mec de 17 ans qui joue au football senior dans la WAFL », a-t-il expliqué. m’a dit.

« Ce qui s’est passé avec Cyril était dans sa dernière année d’âge, il a été blessé et il a joué un très bon match à Victoria Park – je pense qu’il a marqué sept ou huit buts pour NT quand il jouait sur une jambe quand il était isolé. Autre que cela, une année assez calme en raison de blessures « , a-t-il déclaré.

« En fait, il a fait sa formation AIS avec nous. ‘Hirdy’ l’a traversé, s’est cassé la clavicule, il vivait évidemment avec Dean Rioli à l’époque, donc nous le connaissions certainement.

« En fait, nous pensions qu’il allait passer à notre deuxième choix, si la vérité est connue – et félicitations à Hawthorn, ils l’ont choisi.

« Mais l’autre raison pour laquelle nous ne l’avons jamais choisi, c’est parce qu’il était absolument crucial de renforcer notre milieu de terrain avec un milieu au gros corps et nous venions de faire entrer le club Leroy Jetta et Alwyn Davey, qui étaient également deux petits attaquants indigènes. Nous pensait que nous avions cette extrémité du sol couverte.

« Cyril a continué à être une superstar absolue de la compétition et un joueur de premier ministre. Il est l’un des grands de tous les temps de la compétition. Mais à l’époque, c’est ce que nous avons décidé. »