in

“Je voudrais être plus souvent à ma table des habitués”

L’Autrichien Xaver Schlager joue pour le VfL Wolfsburg depuis près d’un an. Avant le duel de Bundesliga avec le Werder Brême (dimanche, 13h30 en direct sur DAZN), le joueur de 22 ans a son mot à dire SPOX et Goal sur sa première saison en Bundesliga, son entraînement en deux parties au Red Bull Salzburg et son tout premier match de football alors qu’il était encore dans le but.

Schlager explique également pourquoi les jeux fantômes ne lui posent pas de problème, pourquoi il est réticent aux médias sociaux et pourquoi il aimerait être plus souvent à la table de ses habitués.

Monsieur Schlager, vous dites de vous-même que vous êtes très près de chez vous. Vous n’avez pas vécu en Autriche depuis près d’un an, mais à Wolfsburg. Quelle est votre conclusion provisoire?

Xaver Schlager: Tant de choses n’ont pas changé. Bien sûr, je vis dans une autre ville avec plus de vent et une mentalité différente. Quand je parle en dialecte, je dois me répéter trois ou quatre fois. Mais je me sens aussi très à l’aise à Wolfsburg maintenant. Seulement: je n’ai plus de montagnes à ma porte. Et la honte me manque un peu.

À quelle fréquence visitez-vous votre famille et vos amis en Autriche?

Chauve souris: La distance est grande et parfois je dois voler au lieu de conduire. C’était bien sûr particulièrement difficile pendant la période Corona.

Comment avez-vous tué votre temps libre au cours des dernières semaines?

Chauve souris: J’ai essayé quelques nouvelles choses, j’ai commencé à jouer du piano ou des échecs. J’ai aussi beaucoup lu, juste pour garder ma tête en forme.

Xaver Schlager du VfL Wolfsburg: “Je suis un vieil homme”

Échecs, piano, livres … d’autres professionnels de votre âge se promèneraient probablement sur des plateformes comme .

Chauve souris: Les médias sociaux font partie de la vie d’aujourd’hui. Je m’occupe également de mes comptes, mais j’ai tendance à me retenir. Il existe également des exemples comme Martin Hinteregger, qui n’utilise pas du tout les médias sociaux et est toujours un favori du public. Il sera peut-être intéressant pour moi de laisser de côté et Co. Je suis un vieil homme. Je préfère m’asseoir directement en face des gens et discuter avec eux autour d’un café ou d’une bière. Moins vous avez besoin de médias sociaux, mieux c’est. La base interpersonnelle est perdue. Vous ne connaissez même pas les autres personnes, vous ne voyez aucune émotion. C’est pourquoi je suis fan des discussions en tête-à-tête.

Et un fan de jeux de cartes, en particulier le rami. Le jeu de Wolfsburg est-il bien connu?

Chauve souris: Certains peuvent le faire, mais ce n’est pas la table de nos habitués, ma vieille clique de la jeunesse. J’aimerais être plus souvent à la table de mes habitués, donc je n’aurais pas à payer autant d’amendes. (des rires)

La table de vos habitués tient-elle un catalogue de pénalités?

Chauve souris: Pas vraiment. J’ai déjà un permis spécial pour l’absence. Mais quand je suis là, je dois juste passer quelques tours.