in

JAPON : Une banlieue de Yokohama interdit le Smartphone en marchant

shibuya

Une banlieue de Yokohama cherchait à interdire aux gens d’utiliser des smartphones lorsqu’ils marchent sur les routes ou dans les espaces publics, dans l’espoir de prévenir les accidents causés par des piétons distraits. Une requête entendue.

Une ordonnance proposée à l’assemblée de la ville de Yamato est la première du genre au Japon, affirment les responsables. Elle obligerait les personnes à s’arrêter de marcher lorsqu’elles utilisent leur téléphone dans des endroits tels que les gares et les parcs, afin d’éviter de bloquer les autres personnes ou la circulation.

Une enquête du gouvernement Yamato menée dans une gare en janvier a révélé que 12 % des quelque 6 000 passants regardaient des appareils en marchant.Si elle est adoptée, l’interdiction entrera en vigueur le 1er juillet et les responsables de Yamato seront chargés d’alerter les contrevenants.

Shibuya-Japon-source Pixabay

L’ordonnance ne prévoit pas de sanctions, mais cela pourrait changer si nécessaire.”Nous voulons que l’idée que les Smartphones doivent être utilisés en restant seulement debout et non en marchant se répande dans la société”, a déclaré un fonctionnaire municipal.

Une requête approuvée et validée

Pour la première fois , la ville japonaise de Yamato a interdit l’utilisation des téléphones portables lors de promenades dans les rues le 1er juillet.Les visiteurs arrivant à la gare de Yamato City ont été accueillis par des banderoles annonçant la nouvelle interdiction, qui s’applique à tous les déplacements à pied sur les voies publiques, les places et les parcs du quartier.

“Il est interdit d’utiliser des smartphones en marchant. Veuillez utiliser vos smartphones après avoir arrêté de marcher”, a averti une voix féminine enregistrée. Les autorités municipales ont déclaré que cette mesure a été prise après que le nombre d’accidents ait augmenté en raison de l’utilisation des smartphones.

Bien qu’aucune sanction ne soit prévue pour les personnes qui enfreignent la loi, le motif de cette interdiction sont de sensibiliser les gens aux dangers de marcher les yeux collés à leur téléphone, ce qui peut entraîner de nombreux accidents intempestifs.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que l’utilisation d’un téléphone portable multiplie par quatre le risque d’accident. En Australie, les autorités ont estimé que 9 % des accidents de voiture mortels étaient causés par des conducteurs distraits, dont des utilisateurs de téléphones portables. Un problème pris très au sérieux par les autorités japonaises.