in

Italie : Le nombre de personnes contaminées par le Covid-19 a doublé en 24 heures

Le nombre des personnes contaminées au Covid-19 s’est élevé à 318 le 2 juin. Ce chiffre était pourtant de 178 le 1er juin.

La Lombardie, région la plus touchée par la pandémie et qui recense la moitié des nouveaux cas, est particulièrement inquiète. Pour rappel, 33 530 personnes ont été les victimes de cette épidémie depuis le 21 février dernier dans la péninsule. L’Italie occupe ainsi la troisième place des pays les plus touchés derrière les États-Unis et la Grande-Bretagne. Notons toutefois que le nombre de nouveaux cas et de décès commence à diminuer progressivement.

Une baisse du nombre des décès en Italie

Mardi dernier, le nombre des personnes décédées à cause du Covid-19 était de 55. Pour la journée du lundi, le nombre de décès était de 60. Ce chiffre a été dévoilé par la Protection civile. Cette dernière a également comptabilisé 318 nouveaux cas de Covid-19 en l’espace de 24 heures.

Une baisse de nombre des morts en Italie
Source : Capture sur

Les 33 530 victimes de l’épidémie recensées dans la péninsule depuis le 21 février placent l’Italie au troisième rang des pays les plus concernés en termes de décès. À la tête de ce classement, on retrouve les États-Unis avec plus de 108 000 décès. La deuxième place quant à elle est occupée par le Royaume-Uni avec plus de 39 000 victimes.

Concernant le classement des pays en fonction du nombre de cas de contamination confirmée, l’Italie se retrouve à la sixième place avec 233 515 cas. La Russie occupe quant à elle la première place dans ce classement avec 6 287 771 cas confirmés, suivie des États-Unis d’Amérique avec 1 890 083 cas confirmés. Le Brésil est en troisième position avec 584 562 cas confirmés. Puis vient le Royaume-Uni avec 279 856 cas. L’Espagne tient la cinquième place avec 240 326 cas confirmés.

La situation de la Lombardie, région la plus touchée d’Italie

Le nord de la Lombardie, région italienne la plus meurtrie par l’épidémie, a enregistré 187 nouveaux cas parmi les 318 nouvelles infections confirmées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par iReMMO (@institutiremmo) le

Les autorités romaines ont décidé de laisser les gens circuler librement dans tout le pays à compter de ce mercredi. Une décision qui suscite la crainte de nombreux gouverneurs régionaux sur l’apparition de nouvelles zones de contagion dans les autres régions de l’Italie. Ces nouvelles règles ont été mises en place pour permettre aux personnes de sortir et de quitter la Lombardie sans restrictions.

Une tendance à la baisse semble s’être installée

En Italie, 39 893 personnes sont recensées comme étant encore porteuses du Covid-19. Comparé au nombre de cas enregistré la veille qui est de 41 367, le pays a connu une baisse de 1 474.

Le nombre des personnes qui ont été admises en soins intensifs la journée du mardi était de 408. Lundi, ce chiffre était de 424. Cette situation semble confirmer la tendance à la baisse de longue durée dans le pays.

Le 2 juin, 160 092 personnes ont été déclarées guéries parmi celles qui ont été initialement contaminées. La veille, le nombre des personnes rétablies était de 158 355.

Une communication de l’agence de Protection civile a fait état de 2 477 millions de personnes ayant passées le test pour la détection du Covid-19 pour la journée du mardi 2 juin. Pour la journée du lundi, le nombre des personnes testées était de 2 452 millions. À signaler que ces tests ont été réalisés sur une population d’environ 60 millions. On peut en déduire que pour la journée du mardi 2 juin, à peu près 4,12 % de la population italienne ont été testé au Covid-19 contre 4,08 % le lundi.