in

Insep a découvert des tags racistes qui ont visé en particulier Teddy Riner

Teddy Riner est l’un des sportifs visés par les tags racistes découverts à l’Insep, le 27 juin 2020.

Cette émotion stupide et dégoûtante a eu lieu ce dimanche matin à l’Insep (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) au Bois de Vincennes, à Paris. Maëva Danois, spécialiste de 3000m steeple et experte en cross-country, qui est également la directrice du bâtiment des mineurs à l’Institut de Paris a trouvé trois photos géantes installées devant la porte d’entrée de l’entreprise. Une détérioration des inscriptions racistes qui sont faites au feutre.

Les dirigeants de l’Institut National du Sport vont déposer plainte

“Ce matin, des insultes racistes ont été découvertes sur les photos des athlètes des Jeux de Rio, placées sur les grilles extérieures de l’Insep au cœur du Bois de Vincennes. L’établissement public, qui a immédiatement pris acte de cette indignation, condamne fermement ces actes et va porter plainte auprès de la police”, a écrit l’Insep.

Maëva Danois a été profondément choquée par la situation

« J’allais faire un footing dans le bois de Vincennes vers 9h30 quand j’ai découvert ces trois photos, nous raconte Maëva Danois. J’ai été profondément choquée. Pour moi, c’est une attaque générale contre le sport. Le racisme a encore moins sa place ici. C’est tellement loin de nos valeurs. Tout le monde est attaqué à travers ces injures et pas seulement les athlètes présents sur les photos. Je n’avais pas mon téléphone sur moi mais une athlète qui était avec moi, a fait des photos et me les a envoyées. Je les ai transmises à la direction de l’Insep et partagée aussi sur où j’ai écrit : Vous venez de vous attaquer à la grande famille du sport français. Cette famille nous regroupe avec nos cultures différentes, nos différences de couleurs de peau, nous partageons des valeurs bien plus fortes que votre QI d’huître. Et encore même l’huître est plus intelligente.