in

Ineos Grenadier : la nouvelle version et le successeur du Defender de Land Rover

Ineos Grenadier

Le Defender est jusqu’à aujourd’hui pour certains l’un des meilleurs 4×4 jamais conçus et le restera encore, sauf s’il a un successeur.

En effet, Land Rover a pris la décision d’arrêter la production de ce modèle en 2016 pour diverses raisons, comme les coûts de fabrication, les normes anti-pollution, ou aussi les normes de sécurité à bord de la voiture.

Cette décision a tellement déçu les fans de la marque et notamment du Defender, qu’un milliardaire britannique, Sir James Arthur Ratcliffe, a décidé de se lancer dans le monde de l’automobile pour créer son propre 4×4. Et c’est là qu’est né l’Ineos Grenadier qui a été grandement inspiré du Defender.

Sir James Arthur Ratcliffe et Ineos

Il est tout à fait normal que le nom de James Arthur Ratcliffe ou celui d’Ineos vous soit complètement inconnu, puisqu’il œuvre dans un tout autre domaine.

Ineos est en fait un groupe pétrochimique international qui compte actuellement 34 entreprises et plus de 22 000 employés dans le monde.

Le groupe est tout de même très connu dans le monde du sport, car c’est aussi le propriétaire de l’OGC Nice depuis 2019 et de la célèbre équipe cycliste Sky.

En ce qui concerne donc le Grenadier, son histoire débute en 2017 quand le PDG d’Ineos fonde Ineos Automotive dans le but de concevoir et produire un 4×4 utilitaire robuste et rustique.

Le tout terrain à concevoir devait donc convenir pour une randonnée en montagnes et en forêts, et n’importe quel terrain accidenté, mais accessible.

Pour réaliser ce projet ambitieux, il a ainsi monté une équipe et noué plusieurs partenariats, comme avec BMW qui s’occupera du moteur, ZF qui se chargera des boîtes automatiques à huit rapports, Gestamp qui produira le châssis échelle, Carraro qui se chargera des essieux et enfin Magna Steyr de l’industrialisation ainsi que de la suspension.

Un design inspiré de Defender

D’après la récente présentation d’Ineos de son futur tout terrain, visuellement, il est difficile de ne pas remarquer la grande ressemblance avec le Defender. Toutefois, on peut tout de même voir quelques différences au niveau du capot qui est plus arrondi pour le Defender.

Un véhicule bien équipé pour le tout terrain

Comme indiqué plus haut, l’industrialisation du Grenadier sera coordonnée par Magna Steyr et le montage sera effectué au Pays de Galles.

Le constructeur allemand BMW quant à lui s’occupera du moteur six cylindres à essence et diesel. La boite automatique à 8 rapports sera fournie par ZF, et d’autres éléments importants seront fournis par MBtech, Gestamp, et Carraro.

Avec ses 4,70m de long environ, le Grenadier est également capable de contenir une palette Epal (120×80 cm) et son châssis échelle permettra l’adaptation d’autres carrosseries, comme le concept d’un pick-up double cabine qui est déjà envisagé.

De plus, ce tout terrain d’Ineos sera très pratique avec ces nombreuses fonctionnalités, comme l’échelle à l’arrière, la trappe latérale de rangement, ou les poignées intégrées dans les bords de toit.