in ,

Immobilier : Pas de fluctuation des taux immobilier après la crise sanitaire

Pas de changement au niveau des financements

Alain Trannoy estime qu’il n’y aura pas de changement en matière de financement. Tout simplement parce que premièrement, le niveau extrêmement bas des taux de crédits immobiliers ne permet pas une autre baisse pour relancer le marché. «Je ne vois pas la Banque centrale européenne instaurer des taux négatifs […] ni les banques commerciales réduire encore le prix de leurs crédits, même à la marge».

Source Pixabay

«On passera peut-être à 2 ou 3% de sinistres contre 1% en moyenne, mais ce ne sera pas suffisant pour déstabiliser nos établissements financiers, qui sont solides.»D’un autre côté, il lui est inconcevable qu’on puisse avoir une remontée violente des taux et encore moins une augmentation des sinistres en matière de remboursement des prêts immobiliers, grâce aux taux fixes.