in

Idle Hands ’Helga une bonne bière pour rester à la maison avec – betanewsfr



De tous les types d’entreprises touchées par la pandémie de COVID-19, la petite brasserie locale est celle qui me tient le plus à cœur. Essentiellement, toutes les taprooms du Massachusetts, y compris Navigation Brewing de Lowell, sont passées à proposer uniquement des ventes au détail / à emporter pour minimiser la propagation du virus, et la plupart demandent des conseils généreux pour aider à limiter les souffrances de leurs employés qui travaillent dur.

Une de ces brasseries, Idle Hands in Malden, a sorti une nouvelle bière au milieu de la semaine dernière qui m’a suffisamment intrigué pour faire mon premier achat de bière en ligne, que j’ai rapidement conduit pour ramasser. Maintenant, je suis de retour avec un examen d’une nouvelle lager extrêmement fraîche!

Helga est le nom de cette bière, une lager aux helles fumées fabriquée dans la tradition Bamberg. Bamberg, située en Allemagne, est connue pour sa bière fumée, ou «rauchbier», nommée ainsi en raison de l’utilisation de grains maltés fumés à la main et séchés au four sur divers types de bois, qui peuvent conférer des saveurs de bacon et de boisé doux . Parfois, c’est un léger nuage de fumée, et parfois c’est un barbecue entier.

Cette bière verse une magnifique couleur semi-trouble, jaune d’or avec un anneau modéré de mousse blanc osseux qui se dissipe rapidement, laissant derrière lui de la dentelle tachetée. La carbonatation est visiblement active, montant du fond de mon verre, mais elle ne fait pas grand-chose pour tenir le col de la mousse. Une bière d’apparence décente, mais ce style est plus connu pour ses parfums et saveurs évocateurs, ainsi de suite!

À l’avant, je ramasse des grains pâteux légers, une légère douceur et un soupçon de fumée qui semble un peu plus subtil que ce à quoi je m’attendais. Il est certainement là, mais il porte une note légèrement phénolique, un peu comme les clous de girofle ou quelque chose de similaire dans le domaine des «épices à pâtisserie». Un soupçon de poivre noir et de cuir, avec un élément presque semblable à du fenouil. Des malts brillants et des craquelins légèrement grillés complètent le nez.

Cela est plus impressionnant en bouche, avec un gros coup de malt moelleux qui porte une fumée lourde. Il est toujours très bien équilibré, avec le support doré et brillant qui fait la majeure partie du levage.

À un peu moins de 5%, Helga est assez buvable et sessionable, avec une carbonatation décontractée et une sensation solide. Je pense que cela pourrait être un peu plus lourd pour ce style, avec une partie de la fumée phénolique qui se dégage lors de la transition vers le milieu de bouche, ce qui le rend un peu plus complexe que les autres helles lagers, y compris la propre version non fumée de cette brasserie , Heide. Parlant de cette bière, elle est susceptible de faire son retour dans quelques mois (sort généralement en mai)… peut-être que j’en garderai une canette à déguster côte à côte avec celle-là.

Restez en sécurité là-bas… en fait, restez et buvez de la bonne bière!

HelgaApparence: 4/5Parfum: 3,5 / 5Goût: 4,5 / 5Bouche: 4/5Global: 4/5