in

Grande Bretagne : 6730 € pour les Anglais qui veulent se tourner vers les voitures vertes

Les voitures sont loin d’être un achat facile. Vous pouvez donc imaginer sans mal que les personnes qui possèdent déjà une voiture ne soient pas prêtes à l’échanger contre une nouvelle, en particulier pour une voiture électrique qui n’est pas encore très répandue. Cependant, au Royaume-Uni, il semble que le gouvernement pourrait envisager quelque chose d’assez radical.

Selon un rapport du Telegraph, ils affirment que le gouvernement britannique dirigé par le Premier ministre Boris Johnson pourrait chercher à payer les conducteurs jusqu’à 6 000 livres sterling soit environ 6730 € chacun. Tout cela pour qu’ils remplacent leurs voitures à essence actuelles par des voitures électriques.

Bien que cela semble être la façon pour le gouvernement de passer au vert, il semble que cela contribuera également à stimuler l’industrie de la voiture électrique du pays qui lutte depuis la pandémie de coronavirus.

Une aide pour les constructeurs britanniques

Cela aidera des constructeurs automobiles britanniques tels que Jaguar et Mini, tout en contribuant à stimuler l’économie du pays, car cela encouragera les gens à dépenser. Dans l’état actuel des choses, le Royaume-Uni cherche actuellement à interdire la vente de voitures à combustion d’ici 2035, de sorte que cette mesure incitative pourrait les aider à atteindre leurs objectifs. Selon un article de The Telegraph, cette mesure sera annoncée le 6 juillet prochain.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jaguar (@jaguar) le

C’est à cette date que le gouvernement britannique doit présenter le plan de relance du pays des sujets de Sa Majesté, actuellement menacé de récession par la pandémie de Covid-19 (comme c’est le cas partout ailleurs dans le monde). Il faut dire que le marché des voitures électriques était déjà très restreint au troisième trimestre 2019, avec l’épidémie de coronavirus, il s’est littéralement effondré en avril dernier. Dans l’hexagone, on note plutôt un petit rebond dans les ventes. Au Royaume-Uni, les ventes de voitures sont au plus basses avec une chute de 90 % du marché. Au mois d’avril, cette baisse était de 97 % (selon Reuters)

Des mesures pour relancer la puissance britannique

Ces séries de mesure doivent donc permettre avant tout à l’économie britannique d’aller de l’avant. Sa mise en place est stratégique. Effectivement, elle est annoncée alors qu’Alok Sharma, secrétaire britannique aux affaires et à la stratégie industrielle vient d’annoncer la mise en place de cinq entités chargées de la relance économique. Selon ses propos, la mission de ces cinq groupes est de « Libérer le potentiel de croissance du Royaume-Uni et créer des emplois ».

Le discours de Mike Hawes, de la SMMT, ou association professionnelle de l’industrie automobile britannique va dans ce sens, mais il reste tout de même réserver « les premiers rapports suggèrent qu’il existe un marché conséquent compte tenu des circonstances, bien qu’il soit beaucoup trop tôt pour dire comment la demande va évoluer au cours des semaines et des mois à venir ». avant de rajouter que « Le redémarrage de ce marché est une première étape cruciale pour stimuler la reprise des constructeurs automobiles britanniques et des chaînes d’approvisionnement essentielles, et pour soutenir l’économie dans son ensemble ».

Des craintes et des doutes sur ce plan de relance

Cependant, il reste des problèmes comme l’angoisse de l’autonomie, où le nombre de stations de recharge pour véhicules électriques n’est pas encore aussi omniprésent que celui des stations d’essence. D’autres pays s’efforcent de résoudre ce problème, comme l’Allemagne, qui exigera que toutes les stations-service soient équipées de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ChargeHub – An EV community (@chargehub_ev) le

Surtout qu’aucun détail n’a filtré sur cette prime à l’achat d’un véhicule électrique. On s’accorde à dire qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une prime à la conversion. Cette aide impactera-t-il sur les autres mesures déjà mises en place par le gouvernement anglais ? Effectivement, la prime existante a déjà été amputée de 500 € au tout début de l’année 2020. Pour les modèles de véhicules électriques les plus onéreux (notamment pour la Tesla Model X) la prime a même disparu.