in

Gerard Healy dénonce l’ASADA pour avoir refusé de tester le COVID-19 avant d’entrer dans les hubs

La légende de l’AFL, Gerard Healy, a critiqué l’ASADA après la révélation que l’organisme anti-drogue continuerait de tester les joueurs à l’intérieur du hub du Queensland sans que les testeurs subissent eux-mêmes des tests COVID-19.

Selon L’âge, les testeurs de drogues sont la seule exception aux protocoles COVID-19 stricts de l’AFL, la ligue étant incapable de forcer l’ASADA à subir un test de dépistage du coronavirus.

Actuellement, seuls ceux qui ont été testés et autorisés pour COVID-19 sont autorisés à entrer en contact avec des joueurs lorsqu’ils sont au club, avec personne d’autre autorisé dans la même zone de joueurs et de personnel.

Au lieu de cela, les agents de l’ASADA porteront des masques faciaux et signeront une déclaration indiquant qu’ils n’ont été en contact avec personne avec le virus ou avec une personne récemment revenue de l’étranger.

Cependant, l’appel a laissé Healy, le médaillé Brownlow 1988, bouillonnant car il a déclaré que les testeurs de drogue pourraient compromettre les plans de retour de l’AFL.

“Plus nous sommes obligés de vivre avec le coronavirus à la fois dans le monde du sport plus restreint et dans la société en général, plus nous sommes soumis à des bêtises étrangement hypocrites de la part des gouvernements à tous les niveaux”, a-t-il déclaré. Journée sportive.

Dans le monde du sport, il n’y a rien, et je ne répète rien, plus bizarre et carrément négligent d’une autorité gouvernementale que le comportement de l’ASADA.

“Les AFL dépensent des millions de dollars pour se conformer aux demandes du gouvernement de créer des centres d’isolement pour protéger les joueurs contre une éventuelle infection.

“Les joueurs eux-mêmes ont accepté des conditions de vie difficiles pour démarrer le match.

“Mais en même temps, l’organisme gouvernemental envoie des agents de test ASADA dans les hubs pour tester les joueurs pour les médicaments, mais eux-mêmes n’ont pas été testés pour le coronavirus. Cela semble bizarre.

“Le résultat est le suivant: en essayant de garder le jeu sans drogue, ils pourraient infecter les joueurs du centre et perturber gravement la saison.

“Ironiquement, l’organisme gouvernemental qui existe pour garder le sport propre, pourrait en fait le faire tomber avec son propre manque d’hygiène.”

Healy était loin d’être le seul personnage de l’AFL à être déconcerté par les doubles standards, avec un responsable du club qualifiant l’exemption de l’ASADA de “farcie”.

“Cela n’a aucun sens”, a déclaré le responsable. L’âge.

“C’est ridicule mais ce n’est pas la faute de l’AFL, ils sont obligés de se conformer. Ils ont mis en place toutes ces dispositions avec les gouvernements de tout le pays, alors l’ASADA fait cela.”