in

Froid devant les médias, mais brûlant sur la piste, un regard plus profond sur l’énigme de la F1 Kimi Raikkonen

Cela fait près de 20 ans qu’un Kimi Raikkonen aux yeux brillants a marqué son premier point de championnat lors de ses débuts en pour Sauber. Une journée mémorable pour le Finlandais. Cependant, le mettre sur la grille cet après-midi n’a presque pas eu lieu.

Avec 30 minutes à faire avant le Grand Prix d’Australie 2001, il n’était nulle part en vue. Il y avait de la panique de son équipe. Aurait-il pu faire un coureur? La pression lui est-elle venue? Où était-il?

Son ancien physiothérapeute à Sauber, Josef Leberer, l’a trouvé endormi dans la villa de l’équipe. Il a dit à Kimi qu’il n’était qu’à quelques minutes de sa première course, à laquelle il a répondu «Oh Josef, laisse-moi dormir encore cinq minutes! Je n’ai jamais vu ça avant, et je n’ai jamais vu après. »

Il a dormi quelques minutes de plus, s’est levé lentement sans souci du monde et a enregistré une superbe finition P6. Même dans ces situations de pression, c’est cette extrême froideur qui le distingue toutes ces années.

Raikkonen est à parts égales froid et chaud. Pendant la majeure partie de deux décennies, le joueur de 40 ans a exalté sur la piste tout en restant une personnalité intrigante.

Bien qu’il ne vante peut-être pas le même nombre de victoires et de titres mondiaux que Lewis Hamilton ou Sebastian Vettel, il continue d’être le concurrent le plus convaincant du sport.

Au cours de ses 18 années au volant, Raikkonen a à peine rempli ses obligations médiatiques d’équipe, se mélange rarement avec ses collègues, dit très peu et parvient tout de même à être l’une des figures les plus populaires de la grille.

L’énigme qu’est Raikkonen est difficile à expliquer. Introverti? Timide? Il est célèbre pour sa façon distante de traiter avec ceux qui l’entourent.

Cela a créé de nombreux incidents amusants et a fait que les gens l’aiment encore plus.

Sur la plupart des pistes du monde, il y a des drapeaux finlandais flottant dans le vent, et les fans s’affairent pour voir leur homme. Leur atout précieux. Ils n’ont peut-être jamais rencontré Kimi, mais ils sentent qu’il leur appartient.

Il est intéressant qu’un homme qui dit et fait très peu reste une figure aussi admirée.

Le natif d’Espoo est connu sous le nom de «Iceman» pour son calme extrême sous pression. Il est le pilote le plus âgé de la grille, ayant 41 ans en octobre, et déclare ouvertement qu’il ne participe à la qu’en tant que passe-temps.

C’est un conducteur intrépide avec une attitude de ne jamais dire de mourir. Son rythme effréné et sa constance ont donné 21 victoires, 103 podiums, 18 pôles positions et un championnat du monde en 2007. Des réalisations dont certaines stars ne peuvent que rêver.

Un homme qui connaît la famille Raikkonen depuis plus de 20 ans est Heikki Kulta, journaliste sportif au journal finlandais Turku News, et vétéran de plus de 350 Grands Prix.

Il est une encyclopédie ambulante de la connaissance et a écrit un livre en finnois sur son compatriote qui se traduit par Kimi, Ferrari et championnat incroyable.

« Il est l’étoile de course automobile la plus populaire et la plus respectée de Finlande », a déclaré Kulta à Sport360.

«Les Finlandais aiment que nos héros ne soient pas aussi bavards et Kimi est construit à partir de ce mode. Il laisse ses performances parler et c’est ce que la plupart d’entre nous aiment faire ici aussi.

«Lorsque Kimi a été élu ambassadeur sportif international de Finlande en 2017, le Premier ministre l’a même félicité comme le Finlandais le plus connu dans le monde.»

C’est peut-être l’attitude «je m’en fiche» qui attire les gens vers lui. Il est franc avec les médias, fournissant de brèves réponses en trois mots avant de passer au prochain journaliste. Son ancien patron Eric Boullier avait précédemment déclaré qu’il faisait ce qu’il voulait.

Monaco 2006 Epic Kimi Räikkönen - Going straight to his Yacht after Heat Shield Blow up! 😤

Un exemple qui me vient immédiatement à l’esprit est le Grand Prix de Monaco 2006 où, après s’être retiré de la course, il a simplement quitté la piste pour rejoindre le quai avec son équipement de course complet pour monter sur un yacht. Il a été photographié quelques minutes plus tard à la télévision dans le bain à remous.

Personne ne s’en tirerait de nos jours. Chaque pilote doit retourner directement dans le paddock après la course pour remplir ses obligations médiatiques, puis dans sa villa d’équipe respective.

Les gens sont attirés par lui parce qu’il dit ce qu’il pense, sans trotter des réponses préparées par les sponsors à chaque entretien.

Chris Medland, journaliste et présentateur chez MBC Action, travaille dans le paddock depuis près d’une décennie et a interviewé Raikkonen à de nombreuses reprises.

« Tout le monde sait que les conducteurs n’aiment pas faire des apparitions dans les médias ou parrainer, mais ils ne le disent pas toujours, alors quand Kimi n’essaie pas de cacher son indifférence à quelque chose, alors les gens le respectent », a-t-il déclaré.

« Bien que cet aspect soit comparable, le revers de la médaille qui le rend attrayant est le fait que Kimi ne donne pas grand-chose et ce mystère est séduisant.

« Pendant un certain temps au milieu de la fin des années 2000, la F1 a été critiquée pour ne pas avoir assez de personnages, mais Kimi s’est toujours démarquée. »

Lors d’un événement TAG-Heuer il y a quelques années, on lui a demandé ce qui rendait la marque si spéciale. En règle générale, un athlète proposait une réponse de longue haleine axée sur les relations publiques pour faire l’éloge de la marque. Pour Kimi, il a simplement répondu: « ça va. »

KIMI RÄIKKÖNEN FUNNIEST MOMENTS EVER!!

Sa philosophie est: pourquoi utiliser plus de mots alors que vous pouvez en utiliser moins. Il n’aime pas donner des interviews et est mal à l’aise devant la caméra.

Un jour, un journaliste allemand a essayé de lui poser une question, mais il a dit: « Je ne vous entends pas ». Elle a continué à demander « que pensez-vous de la course? » Et il a répondu « ça va être chaud » puis s’est éloigné.

Ce n’est là qu’un des nombreux cas où il donne des réponses simples et monotones, et c’est amusant à regarder.

On lui a également demandé ce que c’était que de conduire à 300 km / h, auquel il a répondu «ça semble normal». Ou quand un intervieweur lui a demandé à quel point un casque était important pour un conducteur. Kimi a répondu « cela protège ma tête ».

Ses messages radio sont devenus une légende. Ils impliquent souvent beaucoup de confusion, de petites explosions ou des déclarations grossières sur les autres conducteurs.

Son plus célèbre est «laissez-moi tranquille, je sais ce que je fais» pendant le Grand Prix d’Abu Dhabi 2012. Raikkonen a ensuite remporté cette course, et l’expression s’est retrouvée sur des t-shirts et des bannières de fans.

Lors d’une conférence de presse l’année suivante, il a été franc sur ses sentiments. « Je ne suis pas ici pour faire plaisir aux gens, je suis ici pour faire mon propre truc et être heureux et j’espère obtenir de bons résultats », a déclaré Raikkonen. « C’est la chose la plus importante. »

Encore mieux, au Grand Prix du Japon 2018, le livre de Raikkonen L’inconnu Kimi Raikkonen tourné. Il était si populaire que 10 000 exemplaires supplémentaires ont été rapidement imprimés pour répondre à la demande.

Il semble être un gars amusant, pas un automate d’entreprise. Il évite les apparitions de sponsors dans la mesure du possible. Il a une personnalité rare en F1 et attire de nombreux fans.

Une enquête auprès des fans de 2017 l’a classé comme le troisième pilote le plus populaire du sport derrière Lewis Hamilton et Fernando Alonso.

Bien sûr, ces dernières années, Charles Leclerc, Max Verstappen, Daniel Ricciardo et Carlos Sainz ont joui d’une renommée plus élevée en raison de leur capacité à attirer des fans plus jeunes sur les réseaux sociaux.

Alors que ces pilotes captent une base de fans plus jeune, le privé Raikkonen a créé son propre compte fin 2017. Son nombre de fans a augmenté de 270 000 en quelques jours. Il est désormais le cinquième pilote le plus suivi avec 1,8 million de followers.

Pour les photographes, il est difficile à capturer car il n’est jamais dans le paddock. Il est très rarement vu parler à d’autres conducteurs également. Il quitte l’hospitalité peut-être cinq minutes avant le début d’une session et se dirige directement vers la piste.

Tout ce que l’homme veut faire, c’est la course.

Avec plus de liberté et moins de responsabilités chez Alfa Romeo, Kulta pense que le changement de Ferrari en 2019 lui a permis de profiter davantage de sa course.

« Je pense que l’approche d’Alfa Romeo signifie beaucoup, car quitter Ferrari signifiait (laisser) le fardeau politique derrière lui », a-t-il déclaré.

« Comme Kimi le dit lui-même, dans cette équipe, la course est devenue un passe-temps pour lui, car l’usine est proche de son domicile en Suisse et il n’a pas à faire trop de promotion nulle part. »

Mais qui est vraiment Raikkonen? En tant que fans et médias, nous maîtrisons la plupart des pilotes après les avoir vus parler pendant des années devant la presse. Malheureusement, personne ne le connaît vraiment après tout ce temps.

Loin des projecteurs, basé sur les témoignages de collègues et d’amis, il est très bavard et ouvert. Cependant, devant les médias et les gens qu’il ne connaît pas bien, il se ferme et semble souvent être loin de la réalité.

Les anciens coéquipiers Romain Grosjean (Lotus) et Fernando Alonso (Ferrari) ont exprimé dans le passé qu’ils n’avaient jamais vraiment connu Raikkonen sur le plan personnel, bien que Vettel ait admis que la paire s’était assez bien entendue pendant leur séjour chez Ferrari.

«Sur le plan personnel, il me parle. Je ne sais pas ce que je fais différemment. Il est l’un des gars les plus simples que j’ai rencontrés jusqu’à présent et je respecte beaucoup le fait qu’il ait toujours été très honnête », a déclaré Vettel.

«Depuis que je suis arrivé en Formule 1, il était prêt à aider, m’a même donné un coup de pouce quelques fois au début. Je m’entends bien avec lui. »

Medland, quant à lui, convient que Raikkonen traite tout le monde équitablement et est intelligent et attentif, même s’il n’en dit pas trop.

« J’ai réussi à ne jamais poser à Kimi une question vraiment stupide, et lentement il découvre qui semble raisonnable et qui pose le genre de question à laquelle il n’aime pas répondre », a-t-il déclaré.

« De là, lorsque vous posez une question, il a un sentiment préconçu envers vous de » Cette personne va bien « ou » Cette personne est un idiot « .

« Si vous êtes du bon côté, vous obtenez de bonnes réponses de sa part, et il a une bonne valeur. Si vous n’êtes pas préparé ou commencez à perdre son temps, il voit à travers vous. « 

Au fil des années, sa soif de succès n’a jamais faibli. Et qu’il jouisse ou non d’une grande renommée, cela ne l’aurait probablement pas dérangé. C’est un esprit libre.

Mais Raikkonen a-t-il toujours été cette figure mystérieuse et détendue ou est-ce quelque chose qui ne s’est produit qu’en vieillissant? Kulta pense que le changement clé a été lorsqu’il a rencontré sa femme Minttu, une ancienne hôtesse de l’air, en 2013.

«Minttu a réussi à l’apprivoiser, bien qu’ils soient tous les deux très similaires dans leur façon de vivre et leur façon de se détendre. Après avoir déménagé en Suisse avec Kimi, Minttu s’est rendu à toutes les courses. Et après être devenus parents, ils ont voyagé en famille à de nombreuses courses, ce qui a aidé Kimi à courir si longtemps », a-t-il déclaré.

«Le changement de Kimi est facile à lire à partir de son langage corporel, ce qui a toujours été le cas. Kimi aime vraiment cette vie de père de famille et de pouvoir toujours faire ce qu’il aime le plus: la course.

« Cela a été un changement dans une meilleure direction, et vous pouvez voir qu’être heureux ne rend pas un pilote de course plus lent ou moins compétitif. »

Son contrat chez Alfa Romeo expire fin 2020. Une équipe où il a commencé sa carrière il y a toutes ces années. Il est toujours M. Consistent, scellant huit points la saison dernière alors qu’il optimise le potentiel de la voiture.

Le redémarrage du règlement 2021 – abordant tous les domaines des revenus, des coûts et des conceptions de voitures – ne sera pas un facteur dans son choix de continuer en F1 ou de l’appeler un jour. Le résultat probable est qu’il retournera au rallye dans sa Finlande natale.

S’il se retire de la F1 à la fin de cette campagne, Kulta pense qu’il y aura moins d’intérêt pour le sport en Finlande.

«Quand Kimi prendra sa retraite, cela signifierait une baisse considérable de l’intérêt finlandais pour la F1, tant que Valtteri (Bottas) ne remportera pas le championnat. La popularité de Valtteri est peut-être de 40% par rapport à Kimi », a-t-il déclaré.

Pour les jeunes enfants qui tentent de s’introduire dans le sport, il y a tellement de pression pour respecter la ligne et être ce conducteur robotique d’entreprise. Raikkonen a été le dernier à ne pas ressentir cela. Il a exprimé son opinion à chaque occasion et n’a jamais été faux.

Quelle que soit la décision qu’il prend concernant son avenir, il ne fait aucun doute que Raikkonen restera une légende du sport. Tous les champions du monde le sont. Certains jours, cela lui est arrivé, d’autres non.

Les victoires sont importantes, mais loin d’être les plus importantes. La F1 est bien plus que cela. C’est le summum du sport automobile, qui rassemble des millions de personnes dans le monde. Tout comme Raikkonen l’a fait au cours des 18 dernières saisons.

En savoir plus sur l’application Sport360