in

Finance : réussir son investissement Pinel, comment faire ?

loi pinel

Dans la longue lignée des lois de défiscalisation, la loi Pinel propose des avantages fiscaux sans pareil. Elle permet aussi de réaliser une capitalisation dans le temps avec un bon ratio risque-rendement. Mais comme il s’agit d’un investissement, vous devez donc préparer au mieux votre projet. Prenez le temps pour optimiser le tout. Voici donc quelques conseils pour réussir votre investissement en Pinel. 

Est-ce que la loi Pinel est adaptée à vos besoins ?

Avant de réaliser un investissement dans la pierre, prenez du temps. Du temps pour revoir votre projet de A à Z. C’est totalement le cas avec un investissement en Pinel. Sachez que vous allez investir dans l’immobilier et que cela demande un minimum de réflexion.

Capacité d’épargne, capacité d’endettement, votre apport personnel, des points qu’il vous faudra éclaircir. Surtout, il faut que vous payiez assez d’impôt pour que l’investissement en Pinel soit réellement efficace. Faites des simulations pour en avoir le cœur net.

Quels sont vos objectifs ?

La base d’un projet immobilier défiscalisant, c’est l’immobilier en lui-même. Ainsi, vous devez mettre en lumière vos objectifs sur le court terme, mais aussi sur le long terme. Effectivement, ce genre de dispositif de défiscalisation peut avoir des incidences sur votre propriété dans le temps.

Donc, ne vous laissez pas endormir par la réduction de l’impôt que la loi Pinel propose (12%, 18%, 21%). Sachez que la réduction de l’impôt repose intégralement sur la location de votre bien, soit sur 6, 9 ou 12 ans. Prenez en compte aussi la qualité globale de votre propriété. Le montage financier qui accompagne votre projet doit être bien ficelé. (Financement, durée, budgétisations…)

Attention à l’emplacement du bien

La localisation de votre propriété est très importante. Il n’y a rien de pire qu’une belle maison à louer et qui ne trouve pas de locataires, car trop éloignée des commodités d’usage. Sur ce point la loi Pinel indique clairement les régions ou elle est applicable.

Source Pixabay

Ainsi, choisissez une région qui possède une bonne dynamique démographique. Avec un potentiel de croissance économique et un secteur du travail en plein essor. Ensuite, attention aux infrastructures de la ville. Les transports, les services à la personne (crèches, écoles, banques…). Choisissez donc au final un quartier qui propose le maximum d’atout pour vos futures locataires.

Attention, laissez de côté vos considérations personnelles. En effet, une erreur souvent commise par les investisseurs c’est de choisir en fonction de son ressenti personnel. Et le plus souvent, cela ne correspond pas à l’attente des clients.

Choisissez bien votre promoteur

C’est un point extrêmement important. Surtout si vous voulez investir dans le neuf ou bien dans la rénovation de bien. Si vous achetez en VEFA (vente en État futur d’Achevement) vous devez vous attarder sur la garantie financière d’achèvement du promoteur. En d’autres termes, il s’agit là de l’assurance (venant d’un organisme autre que le promoteur) que les travaux seront terminés à temps  même en cas de faillite de votre promoteur. C’est donc une assurance importante qui vous évitera bien des surprises.