Facebook : On connait désormais l’origine de la panne mondiale

Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp souffrent tous d’un problème de nom de domaine qui doit être difficile à régler, étant hors ligne pendant des heures.

Panne mondiale Facebook

Facebook continue de subir l’une des plus longues pannes de son histoire récente, restant hors ligne dans le monde entier pendant des heures. La source du problème est toujours en cours de détermination, bien que certains indices aient été révélés récemment. Facebook étant l’un des plus grands réseaux de médias sociaux, des millions de personnes en ressentent les effets.

Avec près de 3 milliards d’utilisateurs actifs de Facebook, le réseau social est plus grand que de nombreux pays et relie des personnes et des entreprises dans le monde entier. Toute panne a un impact sur la communication personnelle ainsi que sur l’activité professionnelle, de nombreuses petites entreprises s’appuyant sur Facebook pour développer leur image de marque et générer des ventes.

La panne, quelque peu mystérieuse, affecte tous les services de Facebook, y compris Facebook Messenger, Instagram, WhatsApp et même Oculus, qui appartiennent tous à Facebook. L’information la plus récente est qu’il semble manquer des enregistrements DNS, ce qui a été confirmé par Brian Krebs, un expert en sécurité informatique, via un tweet. DNS signifie “domain name servers” (serveurs de noms de domaine). Il s’agit d’un service de recherche distribué qui relie le nom plus lisible “Facebook.com” à l’adresse Internet réelle, qui est numérique. Si les enregistrements DNS des sites web de Facebook sont supprimés ou endommagés, le nom de domaine ne sera pas converti dans la forme requise pour l’accès. C’est la situation qui se produit actuellement. Facebook n’a pas révélé beaucoup d’informations, si ce n’est qu’il a reconnu la panne par un tweet.

Combien de temps cela va-t-il prendre ?

Les changements d’enregistrement DNS peuvent prendre jusqu’à 48 heures pour être corrigés, cependant, Facebook pourrait être en mesure d’accélérer le processus en modifiant le paramètre de temps de vie (TTL). Il s’agit d’un délai qui permet aux enregistrements qui ne changent pas fréquemment d’être mis en cache, ce qui allège la charge sur les systèmes informatiques. Il est peu probable que Facebook, Instagram, Facebook Messenger et WhatsApp modifient fréquemment leurs DNS, qui ont donc pu être réglés sur une longue période.

Malheureusement, la modification de la TTL en minutes ne corrige pas nécessairement le problème aussi rapidement, car elle ne s’adresse pas à tous les serveurs de noms. Les ordinateurs des serveurs de noms parcourent l’Internet à leur propre rythme, et un délai de 24 à 48 heures peut être inévitable. Facebook et ses divers autres services pourraient commencer à être mis en ligne dans certaines régions plus tôt que d’autres, au fur et à mesure que la mise à jour se propage dans le monde entier.

On ignore ce qui a provoqué ce problème et si le problème de nom de domaine est le seul responsable de l’interruption de service. Twitter et plusieurs opérateurs de téléphonie mobile ont également connu des problèmes aujourd’hui. Cela pourrait être lié à une augmentation inattendue de l’activité après la mise hors ligne de Facebook et des autres sites, ce qui a pesé sur ces autres systèmes de communication. Pour l’instant, il faut attendre et voir ce qui se passe. Facebook et ses autres services pourraient être remis en ligne dans quelques heures, voire quelques jours.