in

Facebook, les employés s’insurgent contre le passe-droit accordé à Donald Trump

Facebook
Source : Capture via Youtube

Alors que Twitter a commencé à étiqueter certains des messages incendiaires du président, le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que sa société devrait les « laisser tranquilles. »

Des dizaines d’employés de Facebook ont soudainement pris leur journée de congé lundi, demandant du temps pour soutenir les manifestants dans tout le pays.

Des centaines d’employés de Facebook, dans une rare critique publique lundi de leur propre entreprise, ont protesté contre la décision des dirigeants de ne rien faire à propos des messages incendiaires que le président Trump avait placés sur la gigantesque plateforme de médias sociaux la semaine dernière.

Beaucoup de ces employés ont déclaré qu’ils refusaient de travailler afin de montrer leur soutien aux manifestants dans tout le pays, ont ajouté un message automatisé à leur profil numérique et à leurs réponses par e-mail disant qu’ils étaient hors du bureau pour protester.

Le groupe de protestation – qui a mené une sorte de « marche » virtuelle puisque la plupart des employés de Facebook travaillent à domicile en raison de la pandémie de coronavirus – faisait partie d’un certain nombre d’employés qui ont fait pression sur les dirigeants de Facebook pour qu’ils adoptent une position plus dure sur les messages de M. Trump.

Un mouvement de contestation sans précédent

Au sein de l’entreprise, des membres du personnel ont fait circuler des pétitions et menacé de démissionner, et un certain nombre d’employés ont écrit publiquement leur mécontentement sur Twitter et ailleurs. Plus d’une douzaine d’employés actuels et anciens ont décrit ces mouvements comme le défi le plus sérieux lancé à la direction de Mark Zuckerberg, le directeur général, depuis la création de l’entreprise il y a 15 ans.

Voir aussi  Voici les détails et informations sur la série Ragnarok !! Préparez-vous à la foudre !!

« La rhétorique haineuse prônant la violence contre les manifestants noirs par le président américain ne justifie pas une défense sous le couvert de la liberté d’expression », a écrit un employé de Facebook dans un forum interne, selon une copie du texte relayé par le New York Times.

L’employé a ajouté : « Avec les employés noirs de l’entreprise, et toutes les personnes ayant une conscience morale, je demande à Mark de retirer immédiatement le poste du président prônant la violence, le meurtre et la menace imminente contre les Noirs ». Le Times a accepté de ne pas divulguer le nom de l’employé.

Jouer un rôle de relai d’information et non celui du juge

Zuckerberg a fait valoir à plusieurs reprises que Facebook devrait adopter une approche non vindicative à l’égard de ce que les gens publient, y compris les mensonges des élus et des autres personnes au pouvoir. Il a déclaré à plusieurs reprises que le public devrait être autorisé à décider de ce qu’il veut croire. Il a avoué avoir hésité toute la journée avant de prendre position.

Mark Facebook
Source : Capture Via Facebook

Cette position a été mise à l’épreuve la semaine dernière lorsque Twitter a ajouté des étiquettes de vérification des faits et d’avertissement à deux tweets du président qui enfreignaient les règles de Twitter concernant la suppression des électeurs et la glorification de la violence.

Mais comme Twitter a agi sur les tweets de M. Trump, Facebook a laissé ses messages sur sa seule plateforme. M. Zuckerberg a déclaré que les messages de M. Trump n’avaient pas violé les règles du réseau social. En effet, selon Mark Zuckerberg sur Fox news, les plateformes de réseaux sociaux ne doivent pas devenir des « arbitres de la vérité en ligne. »

Voir aussi  La chaîne répond à Twitter `` Karens '' de manière hilarante - .

Toujours sur son profil Facebook, il a rajouté condamner à titre personnel «  la rhétorique clivante et incendiaire » du président Trump. Néanmoins, il laisse entendre qu’il ne masquera pas les messages les messages de ce dernier.

 

Written by Mathilde

Pourquoi James Mangold a obtenu le poste d’Indiana Jones 5 –

Le danger des ralentisseurs de verrouillage au Royaume-Uni est exposé – Africadaidly