in

Eva Isanta se souvient de sa mauvaise séquence après «  Pharmacie de service  » et comment elle s’est vengée de ses clients en tant que serveuse

Eva Isanta est l’un des personnages les plus appréciés de la télévision. Beaucoup l’ont rencontrée dans ‘Farmacia de Guardia’, mais c’est avec ‘Ici il n’y a personne qui vit’, avec son personnage Bea, quand il est devenu célèbre et a gagné l’amour de tous les téléspectateurs. L’actrice a participé à une livraison de « Throne of Sensations » de 8TV avec Jordi Anjauma, où elle a retracé son enfance, ses débuts et a révélé de nouveaux détails sur « La que se avecina ».

Eva Isanta

Eva Isanta

Passant en revue ses premières années, Isanta dit qu’elle « a grandi dans la rue, dans un quartier de Getafe où il y avait des gangs. Si elle avait vécu plus longtemps, elle aurait été membre de gang ». En outre, Il reconnaît que son éducation était conservatrice, car il avait un père militaire et était dans une école religieuse, mais qualifie: « j’étais libéral ». Ayant dit ce terme, l’actrice ajoute: « Je n’aime pas parler de mon idéologie politique, mais mon idéologie est beaucoup plus libérale que celle du Parti populaire ».

Concernant la situation du Covid, il affirme qu’il n’est « ni craintif ni hypocondriaque, je n’ai eu aucun malade ou mort à proximité » et reconnaît, avec « modestie », que « l’enfermement a été pour moi une expérience positive au niveau interne ». Même ainsi, il ne croit ou ne croit toujours pas la situation, car « tout est encore à l’étude » et il n’ose pas faire de déclaration claire comme d’autres l’ont fait. Et en parlant de santé, C’est le moment idéal pour se souvenir de son passage à ‘Farmacia de Guardia’, où il a joué Isabel Segura Cano.

Voir aussi  Fremantle adaptera le format de danse `` Fam Jam '' pour Disney Channel Espagne

Sa douce vengeance

Il a participé à cette série d’Antena 3 jusqu’en 1995 et se souvient de la dernière étape comme d’une mauvaise séquence, quand il était au chômage. Elle a commencé à travailler comme serveuse et maintenant elle reconnaît ce qui suit: « Je me suis vengé personnellement avec certains clients quand je me sentais maltraité ». Avant de nous laisser dans le doute, elle raconte ce qu’elle faisait en tant que serveuse: «Elle a sucé la glace qui lui servait de malice», avoue-t-elle.

Eva Isanta, avec l'équipe'Trône des sensations'

Eva Isanta, avec l’équipe ‘Trône des sensations’

Plus tard, de nouveaux rôles d’actrice sont arrivés et elle a également rappelé dans cette interview à quel point il était difficile de travailler sur ‘ANHQV’, puisque « la production s’est intensifiée avec l’écriture des scripts et avec l’enregistrement et la diffusion ». Cependant, c’est passé et maintenant elle est ravie de son rôle de Maite Figueroa dans «  LQSA  », dont aurait déjà dit au revoir (pour l’instant). «Nous avons deux fins possibles, nous ne savons pas laquelle ils vont donner», dit-il.

La marche d’Edu García de ‘LQSA’

Malgré le fait qu’au cours des 13 années de «  La que se avecina  », de nombreux interprètes sont allés et venus, l’une des marches les plus célèbres a été celle d’Eduardo García, et Isanta en a parlé, déclarant que «son départ était dû à son âge et à son inexpérience. Je n’écoute pas sa musique bien que le reggaeton et le trap soient des maux nécessaires et doivent être filtrés par leurs connotations macho », dit-il.

Written by Jérémie Duval

« Avec Salzbourg, 80% suffisaient »

13 Sentinels: la sortie d’Aegis Rim confirmée en septembre