in

Équipe saoudienne de la saison 2019/20: Brad Jones fait la coupe, mais Bafetimbi Gomis fait-il?


La Ligue professionnelle saoudienne 2019/20 n’est pas officiellement conclue mais compte tenu de sa suspension en raison de COVID-19, sa poursuite – le 20 août a été proposée – ressemblerait presque à une nouvelle mini-campagne pour cocher les huit matches restants.

En tant que tel, il semble juste de reconnaître les joueurs qui ont admirablement performé au cours de la campagne normale.

Nous avons réuni une équipe de la saison pour chacune des cinq principales divisions européennes. Voici le tour de la principale concurrence du Moyen-Orient.

Dans cette édition, nous avons sélectionné 22 des joueurs les plus performants du Royaume. Nous avons opposé les joueurs dans chaque position les uns aux autres en utilisant des sondages sur Histoires Instagram de Sport360 Saudi et laissez-vous décider qui méritait de faire le XI final.

Suivez notre page Instagram pour vous impliquer. Voici ce que notre équipe SPL de la saison – avec l’aide de Wyscout – ressemble à:

GK: BRAD JONES (AL NASSR)

Brad Jones (r) (EPA).

Brad Jones (r) (EPA).

Peu de choses peuvent séparer l’ancien gardien australien Jones et Abdullah Al Mayouf d’Al Hilal, sur ou hors du terrain. Les votes les plus serrés ont cependant été témoins de l’ancien avantage. Un classement de 10 feuilles blanches parmi les arrêts de tir en 2019/20 renforce le cas de l’ancien remplaçant de Liverpool, plus l’arrière-garde de Nassr n’a été violé que 16 fois en 22 matchs.

RB: SULTAN AL GHANAM (AL NASSR)

Sultan Al Ghanam (c) (EPA).

Sultan Al Ghanam (c) (EPA).

Al Ghanam ne cesse de s’améliorer. La course au titre de 2018/19 n’était clairement pas la limite de ses ambitions. Ce terme l’a vu cimenter son statut d’arrière droit de l’Arabie saoudite après avoir enregistré 82 croix dans le SPL, avec une précision de 35,4%. Al Hazem, sinon excellent, Oussama Al Khalaf n’a jamais eu de chance.

CB: JANG HYUN-SOO (AL HILAL)

Jang Hyun-soo (l) (EPA).

Jang Hyun-soo (l) (EPA).

L’été dernier, Razvan Lucescu a fait un appel audacieux en abandonnant le défenseur central de Socceroos, Milos Degenek, et en repêchant dans l’ancien international sud-coréen Jang du FC Tokyo. Ce commutateur s’est révélé inspiré. Hilal n’a concédé que 12 buts en 15 départs de Jang, alors qu’il reste un élément clé de l’équipe qui a remporté la gloire de la Ligue des champions de l’AFC 2019. Le Maicon de Nassr était à juste titre tranchant.

CB: IGOR ROSSI (AL FAISALY)

Igor Rossi (r) (EPA).

Igor Rossi (r) (EPA).

Le Brésilien n’est rien de moins qu’un guerrier à l’arrière pour Faisaly, cinquième, et un vainqueur clair devant Abdullah Madu de Nassr. Ce leadership inspirant a vu l’ex-défenseur central de Hearts produire le plus d’interceptions (175) et le deuxième coup le plus bloqué (19).

LB: YASSER AL SHAHRANI (AL HILAL)

Yasser Al Shahrani (r) (EPA).

Yasser Al Shahrani (r) (EPA).

Nommez un défenseur en Asie, sans parler du Moyen-Orient, qui est meilleur qu’Al Shahrani? C’est une question difficile. Le joueur de 27 ans est un modèle de cohérence pour le club et le pays, également réputé pour son dévouement hors du terrain. Un retour de trois passes décisives et cinq draps propres l’ont bien éloigné de Nildo Petrolina d’Al Taawoun.

DM: PETROS (AL NASSR)

Petros (r) (EPA).

Petros (r) (EPA).

Un artiste d’une énorme influence pour les champions en titre. Petros contribue à faire tourner Nassr, avec un partenariat en plein essor à la base du milieu de terrain avec Mukhtar Ali, un espoir saoudien à surveiller dans les saisons à venir. L’ancien combattant de Sao Paulo et du Real Betis est en tête du SPL avec 1 309 passes, 103 de plus que quiconque. Le Cameroun et Arnaud Djoum d’Al Raed ne pouvaient pas rivaliser avec cela.

CM: ANSELMO (AL WEHDA)

Anselmo (EPA).

Anselmo (EPA).

La capacité d’Anselmo à amener son jeu à un nouveau niveau a été l’une des meilleures histoires de ce terme. La croyance de l’entraîneur Jose Daniel Carreno a transformé le joueur de 31 ans d’un solide milieu de terrain défensif en une menace globale dévastatrice. Sept buts et deux passes décisives ont suivi le redéploiement offensif de novembre pour la troisième place. Abdulelah Al Malki d’Al Ittihad n’a pas, tout à fait, atteint ces sommets.

RW: ANDRE CARRILLO (AL HILAL)

Andre Carrillo (r) (EPA).

Andre Carrillo (r) (EPA).

La plus mince des marges a placé l’ailier péruvien de Hilal, Carrillo, devant le large de Nassr au Maroc, Amrabat. Ce dernier est, de loin, le dribbleur et le croiseur hors pair de la division. Pourtant, Carrillo offre un plus grand dynamisme, alors qu’une moyenne de 8,4 dribbles par 90 minutes cette saison est très compétitive. Les souvenirs de l’ouverture du match de novembre lors de la finale de l’ACL 2019 contre les diamants rouges Urawa du Japon perdurent également.

AM: YOUSSEF EL JEBLI (AL FAISALY)

Youssef El Jebli (c) (EPA).

Youssef El Jebli (c) (EPA).

El Jebli était un, virtuel, inconnu du public en dehors de l’Eredivisie lorsqu’il était à De Graafschap. Un passage estival à bas prix à Al Faisaly a inspiré une série de performances virtuoses pour une équipe qui nécessite une efficacité offensive. Le meneur de jeu néerlandais a rempli cette mission, ouvrant la voie au SPL avec neuf passes décisives. Il fallait ce niveau d’excellence pour éliminer le superbe créateur tunisien d’Abha, Saad Bguir.

LW: SALEM AL DAWSARI (AL HILAL)

Salem Al Dawsari (l) (EPA).

Salem Al Dawsari (l) (EPA).

Le talent saoudien le plus brillant de sa génération et un vainqueur justifié, devant le Marocain de Hazem, Driss Fettouhi. Al Dawsari n’a enregistré que deux buts et deux passes, mais c’est sa rare capacité à jumeler l’exubérance offensive avec une responsabilité défensive qui le distingue. Un rouage clé dans la marche de Lucescu vers la joie continentale et domestique.

ST: ABDERRAZAK HAMDALLAH (AL NASSR)

Abderrazak Hamdallah (l) (EPA).

Abderrazak Hamdallah (l) (EPA).

Dans un champ rempli de grévistes impitoyables, Hamdallah se démarque. Le pugiliste Nassr a grimpé en flèche pour atteindre la première place du classement, avec 17 buts. Cette capacité à imposer sa volonté de fer à tous les défenseurs du SPL est inégalée. Romarinho a fourni une lueur d’espoir au milieu des temps sombres qui continuent à Ittihad, mais ce n’est pas près d’être suffisant dans la compétition avec l’inégalable Hamdallah.

En savoir plus sur l’application Sport360