in

Eddie McGuire rejette l’idée de centres de quarantaine de 20 semaines comme le pire des cas pour l’AFL


Un Eddie McGuire furieux a démenti l’idée que les joueurs seront forcés de s’éloigner de 20 semaines de leur famille, disant que c’est le pire des cas.

La fraternité de jeu de l’AFL a été stupéfaite après que le patron de l’Association des joueurs de l’AFL, Paul Marsh, a annoncé mardi soir les nouvelles des hubs de 20 semaines lors d’une conférence téléphonique Zoom.

Bien que les joueurs soient préoccupés par l’idée d’être isolés de leurs familles pendant des mois, McGuire a révélé que l’AFL utilisera probablement une méthode “fly-in, fly-out” pour remettre la saison en marche.

“Je suis un peu déçu, tout comme beaucoup de gens dans l’AFL en ce moment”, a-t-il déclaré. Footy Classified.

“C’était le pire scénario peint aux joueurs hier soir. Il y a 40 millions de raisons pour lesquelles personne ne veut que cela se produise. Cela coûtera 40 millions de dollars le meilleur jour pour avoir les hubs, 2000 $ par semaine pour 1000 personnes plus de 20 semaines.

“L’AFL essaie désespérément d’obtenir le meilleur résultat possible pour tout le monde et le meilleur résultat est de s’envoler, de s’envoler.

“Cela signifie que vous pourrez rester dans votre propre lit, vous irez dans votre propre club. Dans le cas de Richmond, vous iriez à Punt Road, puis le jour du match, vous monterez dans un bus en quarantaine, puis vous monterez dans un avion en quarantaine et vous pourriez voler à Perth.

“Vous descendrez et irez dans un hôtel qui est en quarantaine et vous jouerez sur la côte ouest et vous pourriez rester pendant cinq jours et jouer à Fremantle, puis vous rentrerez chez vous.”

McGuire a suggéré que Marsh avait fait un mauvais travail en soumettant la proposition aux joueurs lors de la téléconférence, les effrayant ainsi que leurs familles dans le processus.

“C’était vraiment mal mis et en conséquence il y a eu un stress énorme dans les familles à ce sujet et c’est (à peine sur la table)”, a-t-il déclaré.

“Il s’ajustera jusqu’à ce que nous arrivions à la meilleure solution possible, mais dire que c’est quelque chose qui est vraiment sur la table, qui est si extrême, c’est Armageddon.

“Il suffit de regarder ce qui se passe dans la société, ils crient aujourd’hui que les écoles devraient être rouvertes.

«L’AFL veut faire preuve de leadership social, elle ne veut pas se faire remarquer comme la LNR en proposant différentes idées, nous allons être des citoyens modèles.»