in

Dylan Walker de Manly défie le gouvernement dans le débat sur la grippe


La star virile Dylan Walker est le dernier joueur de la LNR à contester publiquement le gouvernement dans le débat sur le vaccin contre la grippe.

Après le retour de la LNR à l’entraînement lundi, la compétition a ensuite rencontré le contrecoup d’un certain nombre de ses stars qui ont exprimé leur mécontentement de recevoir un vaccin contre la grippe dans le cadre du plan de la ligue de revenir le 28 mai au milieu de la pandémie de COVID-19.

Vendredi, les Titans ont annulé Bryce Cartwright, Bryan Kelly et Nathan Peats après que la LNR a statué que les 32 joueurs et 18 membres du personnel de leur « bulle » devaient recevoir un vaccin contre la grippe. Peats a par la suite accepté de se faire vacciner contre la grippe.

Bien qu’il ne prenne pas allégeance aux anti-vaxxers, Walker s’est adressé aux médias sociaux pour exprimer ses préoccupations concernant la « liberté de choix » et la façon dont la société peut changer à l’avenir si trop est abandonné maintenant.

« Nous avons tous le droit et le droit de choisir de traiter notre santé d’une manière qui nous semble unique. Nous ne sommes pas tous les mêmes et les mêmes choses ne fonctionnent pas pour tout le monde », a écrit Walker sur Instagram.

« Que vous vouliez aborder un mal de tête avec du repos ou avec un comprimé, c’est à vous de décider. Que vous souhaitiez ou non injecter un vaccin, c’est à vous de décider. Que vous mangiez certains aliments ou non, cela dépend de vous.

« Certaines choses sont plus controversées que d’autres, mais cela ne signifie pas que tout le monde devrait être forcé, attendu ou contraint de faire la même chose. La santé signifie quelque chose de différent pour nous tous.

« Les conseils, même s’ils proviennent d’un seul professionnel de la santé, ne sont que des conseils.

« Un autre professionnel de la santé peut vous donner des conseils différents. Ce que vous choisissez de faire avec votre propre corps dépend de vous. Personne ne devrait empiéter sur votre autonomie corporelle. »

« Il est de notre responsabilité individuelle de s’éduquer, de recueillir diverses opinions et de trouver des solutions qui fonctionnent pour nous-mêmes et nos familles. Il est de notre responsabilité individuelle de veiller à ce que notre droit de choisir ne soit jamais enlevé.

« Je ne suis contre rien. Je ne donne aucun avis médical. Je défends la liberté de choisir et de prendre des décisions pour notre propre corps.

« Les libertés que nous donnons maintenant deviendront les normes auxquelles nos générations futures devront se conformer. »

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard, a déclaré qu’il était « frustré » par les anti-vaxxers sur les messages qu’ils envoyaient.

« Je suis extrêmement frustré par les anti-vaxxers et le message qu’ils envoient. C’est tout simplement stupide et dangereux », a déclaré Hazzard aux journalistes.

«Si nous écoutons leurs messages, nous aurions toujours la polio dans notre communauté. S’ils ont une mémoire à court terme, tout ce qu’ils ont à faire est de se tourner vers l’un de nos voisins du Pacifique. [Samoa], qui a connu une poussée massive de rougeole et un taux de mortalité très élevé il y a quelques mois à peine.

« Je n’ai pas de tolérance ni de temps pour ces opinions, mais je dirais également ceci, en ce qui concerne la LNR, bien que je veuille voir Manly gagner quelle que soit la compétition, mon conseil à la LNR serait que vous donniez certains engagements au communauté et au gouvernement sur la base de la reprise et vous devez vous assurer, par le biais de vos accords contractuels ou d’autres accords avec les joueurs, que vous respectez l’accord. C’est aussi simple que cela. «