in

Dylan Alcott dénonce les organisateurs de l’US Open pour avoir omis le tennis en fauteuil roulant

L’as australien Dylan Alcott a critiqué les organisateurs de l’US Open de tennis, les accusant de « discrimination dégoûtante » pour avoir planifié le tournoi du grand chelem contre le coronavirus de cette année sans tennis en fauteuil roulant.

Gagnant de 10 titres en simple du Grand Chelem de tennis en fauteuil roulant, dont deux US Open, Alcott s’est échappé sur Twitter après l’annonce officielle de l’US Open 2020 à New York dans ses dates prévues du 31 août au 13 septembre, mais avec de grands changements et sous strictes mesures de biosécurité.

Les fans n’étant pas autorisés à participer, l’US Open sobre présentera les épreuves du tableau principal des hommes et des femmes en simple, chacune avec les 128 joueurs traditionnels.

Mais il n’y aura pas de fans sur place et pas de tournois de qualification et les terrains de double masculin et féminin seront limités à 32 équipes dans chacun, contre 64 équipes.

Les doubles mixtes, les tournois juniors et le tennis en fauteuil roulant sont omis, les organisateurs disant qu’ils devaient limiter le nombre de personnes sur le site pour atténuer les risques dus à la pandémie de virus.

« On vient d’annoncer que l’US Open se déroulera SANS tennis en fauteuil roulant. Les joueurs n’ont pas été consultés », a écrit Alcott.

« Je pensais en avoir fait assez pour me qualifier – 2x championne, numéro 1 au monde. Mais malheureusement, j’ai raté la seule chose qui comptait, être capable de marcher. Une discrimination dégoûtante. »

Il a ajouté: « Et s’il vous plaît, ne me dites pas que je suis un » plus grand risque « parce que je suis handicapé. Je suis handicapé oui mais cela ne me rend pas malade. Je suis plus en forme et en meilleure santé que presque tout le monde qui lit ceci en ce moment. Il n’y a pas risques supplémentaires.

« Et c’est sûr qu’il y a des choses bien plus importantes qui se passent dans le monde, mais ce choix aurait dû être à MOI. C’est une discrimination flagrante pour les personnes valides de décider en mon nom ce que je fais de ma VIE ET ​​DE MA CARRIÈRE simplement parce que Je suis handicapé. Pas assez bien.  » @US Open.

©AAP2020