in

 « Divulgâcher », « piège à clic » : « Clickbait » et « Spoil » aux oubliettes !

La Commission d’enrichissement de la langue française joue le rôle de garant du respect et du développement de la langue de Molière. Ce comité nous incite à dire au revoir aux termes anglais qui se sont intégrés dans notre quotidien.

Devons-nous nous séparer des mots tels que « Autotune », « Clickbait » et « Spoil » ? De quoi bouleverser des habitudes déjà bien ancrées.

Proposer des mots en français pour éviter plus d’anglicismes

Le 23 mai dernier, la commission d’enrichissement de la langue française a proposé de « nouveaux vocabulaires de la culture ».  Cette règle a été mise en place pour réduire l’utilisation des anglicismes et redéfinir certains termes du monde de l’audiovisuel, de l’informatique et de la mode.

Le but est de faire disparaitre de notre quotidien des mots et des expressions anglais très implantés dans la culture. Un pari difficile, car certains d’entre eux sont employés dans le quotidien depuis des années.

Au lieu de dire « Spoil-er » (le fait de dévoiler une intrigue, la fin d’un film à une personne qui ne l’a pas encore vue), on est désormais tenu de dire « divulgâcher ». On l’aura compris, ce nouveau mot signifie divulguer et gâcher en même temps. Oubliez également le mot « Autotune ». Ce procédé, utilisé par beaucoup d’artistes pour ajuster la tonalité de leur voix sur une fréquence, sera tout simplement appelé « ajustement automatique d’intonation ».

Autre exemple, « Deep Fake » deviendra « Videotox ». Par ailleurs, pour parler des fameuses « Fake News » de Donald Trump on devra à présent dire « Infox ».

Revalorisation du français

Entre les Anglais et les Français, c’est le jeu du « je t’aime, moi non plus » depuis l’aube des temps. Les actions de la Commission d’enrichissement de la langue française visent ainsi à donner plus de valeur aux expressions françaises inventées par des Français pour les Français. Toujours dans ce même but, il a été décrété que le terme « podcast » devrait disparaitre et qu’à la place on se doit d’utiliser « Audio à la demande ». De même, si vous souhaitez passer pour un cerveau, ne parlez plus de « Clickbait », dites plutôt « piège à clics ».

Ces changements s’appliquent même au nom des métiers exercés dans le domaine du web. Adieu donc le nom très ronflant et apprécié de « community manager », « traffic manager » ou « social media manager » et place au très sobre « responsable des réseaux sociaux ».

Pourquoi avoir mis en place la commission d’enrichissement de la langue française ?

VOIR LA SUITE DE L’ARTICLE

 

Tout simplement pour un besoin de mots et de termes en français. En effet pour qu’une langue soit considérée comme telle, elle doit être vivante et s’enrichir tout au long de son existence. Comme notre monde évolue, de nouvelles choses apparaissent tous les jours.

La langue française est bien vivante, mais elle aussi doit pouvoir compter sur des vocabulaires adaptés afin de bien suivre cette trace de l’évolution. C’est la raison pour laquelle le public pousse à la création et à la diffusion de nouveaux mots bien français.

Mais ne vous inquiétez pas, la plupart de ces nouveaux mots seront surtout d’usage dans le domaine de l’administration et pour les établissements publics de l’État français. Il n’y a pas de grand bouleversement précis donc votre quotidien langagier. Vous pouvez donc profiter de votre bouquin sur la mode durable (anciennement Slow Fashion) ou bien laisser libre cours à votre créativité en réalisant une fresque vidéo (ex-video mapping). Au final, le choix vous revient.

Emportiérage, darknet, divulgâcher : connaissez-vous ces nouveaux mots ? #cadire 10.05.2019