in

Cyril Hanouna : Rumeurs sur une candidature aux présidentielles

Ces derniers jours, la rumeur circule autour de dispositions officieuses qu’aurait effectuées l’animateur télévisé pour une éventuelle candidature à la présidence. La rumeur vient de l’interprétation de l’enregistrement du Hashtag « Hanouna2022 » auprès de l’INPI en février dernier.

L’attention fut d’abord portée sur la déclaration de l’humoriste Jean Marie Bigard. À la suite d’une conversation avec Emmanuel Macron, le célèbre sexagénaire a laissé planer des rumeurs sur son intérêt pour l’accession au siège de premier responsable. Cela a eu pour effet de focaliser les regards de l’opinion publique sur les futures élections de 2022.

Pourquoi cet intérêt soudain pour la présidentielle de 2022 ?

Les projecteurs étant tournés vers cet évènement, d’éventuels acteurs moins observés se sont aussi pris dans le viseur des médias et des citoyens. Quelques rumeurs ont été dites sur la possible participation de l’animateur télévisé Cyril Hanouna. De discrètes dispositions auraient été effectuées dans cette optique.

Cyril Hanoura candidat

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, des effets néfastes se répercutent sur la popularité et la notoriété de gouvernement. À partir de là, différents prétendants au poste suprême commencent à se mobiliser dans le cadre de la préparation des prochaines élections présidentielles dans 2 ans. Les informations publiées par le magazine Capital du mercredi 27 mai évoquent les démarches entamées par les avocats de ce personnage très populaire. Un enregistrement de la marque « Hanouna2022 » est la petite pierre qui a provoqué les ondes de rumeurs à travers l’univers médiatique. Fait le 11 février dernier auprès de l’Institu National de la Propriété Industrielle (INPI), les allégations sur la possible candidature de Cyril Hanouna furent lancées.

L’attaché de presse du producteur n’a pas voulu répondre à la question sur les rumeurs qui circulent aujourd’hui. Sont-ils les fruits d’un Buzz lancé autour du Hastag « Hanouna2022 » par les six millions d’abonnés ou les prémisses d’un projet réel dans la candidature pour la présidence.

La même chose s’est déjà produite dans le passé avec l’humoriste Coluche en 1981. La vague médiatique a laissé planer le doute un moment avant son désistement. Est-ce donc une stratégie médiatique ou une candidature sérieuse encore en gestation pour rivaliser avec Mr Emmanuel Macron dans deux ans ? La question reste ouverte même si l’animateur a affirmé publiquement que cela ne fait pas partie de ses projets. L’enregistrement de la marque Hanouna2022 laisse penser le contraire de façon officieuse.

Qui est Cyril Hanouna ?

C’est un comptable de formation qui s’est intéressé à l’attention des projecteurs dans l’univers de la télévision. Il a pris part à l’écriture de la série « Sur la vie de ma mère » qui passait sur la chaîne en 1999. Bien après, les émissions se succèdent qui consolident peu à peu sa popularité. Il y a par exemple, « la Grosse émission » et « La pub » ou encore « C’est ma passion ». Pour l’heure, il anime « À prendre ou à laisser », mais sa célébrité s’est généralement faite à travers celle de « Touche pas à mon poste ».

 

Voir cette publication sur

 

Une publication partagée par Chlew Delishop | Charcuterie (@chlew_delishop) le

Cyril Hanouna est aussi connu depuis longtemps pour ces critiques envers le gouvernement actuel. La surprise est d’autant plus choquante étant donné la déclaration de l’animateur sur son désintéressement au poste de la présidence. À l’occasion de ce 11 février, il a voulu être clair sur ses intentions en s’exprimant publiquement sur l’inexistence de projets dans ce sens. Sur le plateau de CNews, les origines des rumeurs ont été révélées. Les ferveurs sur l’occupation du poste présidentiel sont plutôt dues à des sondages effectués par l’entourage de ce célèbre personnage en vue de consulter l’opinion du public par rapport à sa candidature.

Une présélection des futurs candidats ?

D’autres noms ont aussi été cités dans le cadre de l’élection présidentielle. Au cours de cette crise, des individus comme Didier Raoult, Éric Zemmour ou encore Élise Lucet feraient de bons candidats. Tout cela incite à une prise de réflexion pour la période de l’après-crise. Les débats sont bien sûr ouverts d’autant plus que les différentes allégations animent la sphère médiatique. Avec l’insatisfaction face à la gestion de la crise sanitaire et économique actuelle, les interrogations peuvent se poser sur la suite.