in

Cult Yuri Manga obtient le film Netflix pour le printemps 2021

Gunjo, La série de mangas lesbiennes culte de Nakamura Ching reçoit une adaptation de film d’action en direct de qui sera présentée en première au printemps 2021. Crunchyroll a rapporté que le titre du film sera Kanojo (traduction: « Elle »). Il va jouer Kiko Mizuhara et Honami Sato comme le couple en fuite. Réalisateur acclamé Ryuichi Hiroki est attaché à un musicien direct et rock Haruomi Hosono (Happy End, Yellow Magic Orchestra) composera la chanson thème.

Gunjo: Cult Yuri Manga obtient le film Netflix pour le printemps 2021
Couvertures de « Gunjo » vols 1 et 2, IKKI

Voici les premières lignes de la traduction officielle en anglais:

« Je lui ai dit que je l’aimais, et elle a tué mon mari de merde pour moi. Cette lesbienne stupide. »

La plupart des histoires de Yuri suivent une intrigue simple: deux écolières tombent amoureuses, leur dynamique relationnelle est construite autour de l’âge différent, et la pire chose qui puisse arriver est de se faire appeler des noms méchants (du moins dans les histoires de yuri modernes pour la plupart). Gunjo, cependant, ce n’est pas du tout l’histoire courante de yuri.

GUNJO, achevé en 3 volumes de 2007 à 2012, raconte l’histoire de deux femmes qui fuient après que l’une séduit l’autre et la convainc d’assassiner son mari violent. Ce n’est pas une histoire d’autonomisation féminine éveillée. Les amants sont imparfaits, abusifs, obsessionnels et instables alors qu’ils essaient de décider quoi faire ensuite. Ils sont amoureux mais brisés. Ils sont détachés, incertains de leurs sentiments alors qu’ils demandent s’ils doivent rester ensemble ou s’entre-tuer. Ils se demandent si leur amour est réel. Ce n’est pas réveillé ou politiquement correct. C’est mélancolique, sombre, décalé et désordonné. Ses personnages sont profondément imparfaits et il s’inscrit dans le genre actuel de drames féminins comme Sac à puces, Je peux te détruire, ou Je déteste Suzy.

Gunjo: Cult Yuri Manga obtient le film Netflix pour le printemps 2021
Page tirée de « Gunjo » Vol. 1, (traduit par Erin Subramanian), Nakamura Ching, IKKI

Le manga a d’abord été diffusé dans Kodansha’s Morning 2 de 2007 à 2009, puis a été déplacé vers le mensuel IKKI de Shogakukan de 2010 à 2012. Shogakukan a publié un total de trois volumes de tankobon. La série a un culte parmi les lecteurs lesbiens et LGBTQ au Japon et aux États-Unis.

Gunjo: Cult Yuri Manga obtient le film Netflix pour le printemps 2021
Page tirée de « Gunjo » Vol. 1, (traduit par Erin Subramanian), Nakamura Ching, IKKI

Erica Friedman of Okazu travaille avec le créateur Nakamura Ching pour sortir officiellement la série en anglais pour le premier à sortir sous forme de livres électroniques après que les principaux éditeurs de mangas américains aient choisi de ne pas la publier ici. Erin Subramanian est le traducteur. Les travaux ont ralenti en raison de la pandémie, mais la majeure partie du volume 1 est terminée et les chapitres sont disponibles pour lecture gratuite sur le site Web de Ching.

A propos d’Adi Tantimedh

Adi Tantimedh est un cinéaste, scénariste et romancier qui aime l’écrivain. Il a écrit des pièces radiophoniques pour la BBC Radio, «JLA: Age of Wonder» pour DC , «Blackshirt» pour Moonstone Books et «La Muse» pour Big Head Press. Plus récemment, il a écrit «Her Nightly Embrace», «Her Beautiful Monster» et «Her Fugitive Heart», une trilogie de romans mettant en vedette un œil privé anglo-indien publié par Atria Books, une division Simon & Schuster.

Twitter