in

Coupe Beldisloe, «  Difficile de discuter  » contre les cartons rouges: Rennie

L’entraîneur des Wallabies Dave Rennie et le capitaine Michael Hooper ont défendu la décision de l’arbitre Nic Berry de montrer des cartons rouges à Ofa Tuungafasi et Lachie Swinton lors de la défaite 24-22 des All Blacks à Brisbane samedi.

Les deux joueurs ont été licenciés lors de la première moitié du quatrième test de Bledisloe, et Sanzaar a annoncé dimanche que leurs cas seraient examinés par leur comité d’examen du jeu déloyal lundi à 19 heures.

Tuungafasi et Swinton peuvent plaider coupable à l’audience et accepter les interdictions, et Rennie a indiqué que les Wallabies au moins n’essaieraient pas de sortir Swinton du crochet.

« En fin de compte, nous devons faire face à la loi et la loi dit que le contact avec la tête commence par un carton rouge », a déclaré Rennie.

« Donc, c’est un problème de sécurité et il est difficile de contester les deux décisions prises. »

James Slipper des Wallabies est frappé par Sam Cane (Getty)

Tuungafasi, qui a été impliqué dans le tacle qui a entraîné une double fracture au visage de l’ailier français Remy Grosso en 2018, a écrasé les Wallabies n ° 14 Tom Wright au menton à la 22e minute.

Berry a regardé l’incident sur la rediffusion et a rapidement décidé qu’il justifiait un carton rouge.

Swinton a été expulsé après avoir frappé Sam Whitelock haut dans un tacle similaire après 33 minutes, et Berry n’a pas hésité à renvoyer le débutant n ° 6, Rennie a refusé de défendre Swinton et a déclaré que son destin avait été scellé par la décision Tuungafasi antérieure.

« Ce que nous ne voulons pas dans notre jeu, ce sont des plaquages ​​imprudents », a déclaré Rennie.

« Tout ce que nous voulons, c’est la cohérence également, il est donc difficile de dire qu’une fois qu’ils ont reçu un carton rouge, le nôtre n’était pas un carton rouge.

Les wallabies s’accrochent pour battre les All Blacks

« Nous devons juste prendre ça dans le menton. »

Les All Blacks devront également accepter qu’ils ont un problème récurrent avec les cartons rouges des tirs hauts, Tuungafasi devenant le troisième All Black à être expulsé depuis 2017 pour jeu déloyal.

Sonny Bill Williams et Scott Barrett ont reçu des cartons rouges en 2017 et 2019 respectivement, tandis que Malakai Fekitoa a été extrêmement chanceux d’éviter un carton rouge pour un tacle élevé contre l’Irlande en 2016.

Les All Blacks ont perdu les trois tests dans lesquels ils ont fait expulser un homme, mais le capitaine des Wallabies Hooper a soutenu l’approche de tolérance zéro du rugby au contact tête haute, arguant que les joueurs devaient simplement « s’attaquer plus bas ».

« Nous ne nous entraînons pas à attaquer autour de la tête », a déclaré Hooper.

« Nous devons parler de sécurité des joueurs. C’est pourquoi la règle est de ne pas entrer en contact avec la tête.

«Nous voulons que nos joueurs jouent le plus longtemps possible dans ce match.

« Donc, si c’est l’interprétation, et c’est ce qui vient d’en haut, nous devons être meilleurs.

« Nous ne voulons pas perdre un gars pendant 50 minutes, encore une fois. Donc, nous devons être meilleurs et attaquer plus bas. »

Cet article a été initialement publié par stuff.co.nz et est reproduit avec permission