in

Collingwood Nathan Buckley mal à l’aise face aux allégations de racisme d’Heritier Lumumba

L’entraîneur de Collingwood, Nathan Buckley, a admis qu’il ne se sentait pas “à l’aise” suite aux critiques de la star du Premier ministre Heritier Lumumba à l’égard de la culture du club.

Les commentaires de Buckley sont venus après que Lumumba a écrit une lettre puissante à ses anciens coéquipiers, appelant à ce que le Collingwood soit tenu responsable de sa perception de la mauvaise gestion du racisme pendant son mandat au club

Répondant aux critiques après le match nul de Collingwood contre Richmond jeudi soir, Buckley a admis qu’il était mal à l’aise de savoir que Lumumba se sentait “rabaissé” et “diminué” dans l’environnement du club au cours de sa carrière.

“Il est clair que nous devons parler de Collingwood et avec Heritier, nous avons un ex-joueur mécontent, dans ce problème particulier du racisme”, a déclaré Buckley lors de sa conférence de presse d’après-match.

“Je parle pour le club en général, mais je dois parler pour moi. Je ne suis pas à l’aise Heritier se sent comme il a été rabaissé et diminué dans notre environnement.”

Lumumba a joué un total de 199 matchs pour le club et a été une partie influente de l’équipe de Premiership 2010 qui a brisé la sécheresse, une année au cours de laquelle il a été nommé dans l’équipe All-Australian.

Bien qu’il ait admis que la paire n’avait pas parlé depuis 2014, Buckley a déclaré qu’il était catégorique: la culture du club de Collingwood avait changé depuis l’époque de Lumumba au club.

“Je n’ai pas parlé à H depuis 2014, j’adorerais lui parler à nouveau. J’adorerais le voir venir dans son ancien club de football et voir ce que nous sommes devenus et la culture de l’acceptation, la célébration de la différence, non importe votre couleur ou votre religion “, at-il dit.

“Quelle que soit votre éducation, nous avons en fait pu grandir en tant qu’environnement.

“Nous grandissions quand il était là et il en faisait un peu partie et nous continuons de grandir.

“Je suis vraiment fier du club que nous sommes maintenant et j’aimerais vraiment partager cela avec lui, car il a joué un grand rôle dans ce domaine.”

“Je vais continuer à essayer de l’écouter et de voir s’il y a quelque chose que nous pouvons faire à propos de ce qu’il a ressenti à propos de son expérience au club.”

Les commentaires de Buckley faisaient suite à ceux du président de Collingwood, Eddie McGuire, qui a également suggéré qu’il avait continuellement essayé de contacter Lumumba, qui vit maintenant à Los Angeles.